Le Yopal (département de Casanare) est une terre de gens cordiaux, honnêtes et travailleurs ; ses habitants possèdent des coutumes et des traditions millénaires ; sa géographie présente des paysages naturels transformés en réserves naturelles ; l'incursion des projets modernistes a consolidé l'infrastructure qui caractérise les capitales ; en général, c'est un noyau de mélanges et de contrastes paysagers, culturels, humains et architecturaux.

Yopal Colombie @andresmartinezphotoBroche
Yopal Colombia – Photo Credit @andresmartinezphoto

Casanare en quelques mots

Cette région de l'est de la Colombie a su préserver, comme peu d'autres, le lien entre la nature et le paysage urbain. Les bâtiments typiques des grandes villes, dont le centre administratif départemental, les parcs, les agences bancaires, les infrastructures éducatives, hôtelières et sanitaires, les établissements commerciaux et les espaces culturels, sont combinés aux zones montagneuses environnantes, aux affluents d'eau, aux puits, aux stations thermales et aux points de vue naturels.

Warm, medium and cold thermal zones; geomorphological transformations, due to its location in the foothills of the Eastern Cordillera; savannahs and pastures, dedicated to cattle raising; marshes, madreviejas, hills and abrupt formations, oil exploitation areas, fruit fields and the presence of tributaries that make up Yopale’s water potential, are some of the aspects that support the image of the capital as a tourist destination and a focus of natural diversity.

Lieux à voir dans Yopal Casanare

Depuis le point de vue de Bellavista, à l'ouest de Yopalles plaines semblent se lever sans limites tandis que le soleil teinte le ciel de nuances de rouge, de rose et d'orange. C'est un bon endroit pour apprécier les paysages de cette ville, où les voyageurs apprécient le joropo, un rythme des Llanos ; et dégustent des plats typiques comme la mamona (viande de bœuf), entre autres choses en Yopal.

Cravo Sur River Yopal, Casanare

L'écoulement de l'affluent descend de la montagne pour former des courants qui rendent le Rivière Cravo un scénario idéal pour les amateurs de aventure extrême. Des centaines de visiteurs et chevrons se rassemblent pour vivre le frisson des rapides et apprécier l'ampleur et la force de la ressource en eau. Des entreprises et des experts locaux, situés dans les régions environnantes, peuvent être engagés pour accompagner et guider votre voyage.
El Mirador de Buenavista

À 7 km de la capitale, dans le Buenavista la piste, le meilleure vue sur la ville est obtenu. Depuis le sommet, à 750 mètres d'altitude, on peut apprécier les savanes, les pâturages et autres paysages qui identifient le panorama naturel de Yopaleño. L'attraction dispose également d'aires de restauration, de zones de camping et de piscines naturelles.

Sentier écologique de la Virgen de la Peña

Le site Sentier écologique de la Virgen de la Peñasitué dans la ville d'El Morro, traverse le même secteur que celui qu'empruntaient autrefois les agriculteurs et les troupeaux de bétail pour se rendre dans les villes de l'intérieur.

La route, qui mène à Labranza Grande et, de là, à la municipalité de Sogamoso, dans le département de Boyacá, s'étend sur 2,5 km et est riche en écologie, en histoire et en tradition religieuse. Les anecdotes locales indiquent que le 2 février 1936, le voyage quotidien de Dimas Avella, un fermier local, deviendrait l'événement le plus mémorable de la communauté catholique de Yopaleña.

Sur un rocher, de l'autre côté du Rivière Cravo Sur, rested the image of the Blessed Virgin. From that day on, the scene would be considered the religious sanctuary par excellence of the people of the capital. Every week, hundreds of visitors, including tourists and locals, come on pilgrimage to thank and request the favor of the Blessed Virgin. This attraction also serves as a wildlife refuge. Bejucos, medicinal plants, bushes, mosses and ferns,among other species, will accompany the travelers’ journey. Near the rock that decades ago witnessed the apparition of the Virgin, you can appreciate and enjoy the thermal waterfalls that flow from the streams.
Garcero del Llano Yopal

Garcero

is located at kilometer 10 of the Sirivana-Tacarimena road, 15 minutes from the capital of Casanare. This natural reserve is also the most representative ecological niche of the eastern wild scene. There, the Yopaleño sunsets become a natural spectacle. Every day, thousands of herons and egrets congregate on the ‘lanocia alborear’, a bushy species typical of the humid zones. Birds of white, pink, red and brown colors, among others, adorn the local panorama.

Piscine naturelle de La Aguatoca

est situé sur la route d'El Morro, et est l'épicentre du repos et des loisirs des Yopaleños. Les eaux cristallines, la végétation environnante et les affleurements rocheux qui, convertis en plongeoirs naturels, se distinguent parmi les attractions les plus remarquables de ce paysage de la capitale.

La piscine, formée par deux cercles naturels, présente des caractéristiques distinctives dans chacun d'eux. Le premier, long de 10 m et profond de 2 m, est généralement le centre des réunions et des rencontres familiales ; le second, en revanche, atteint 25 m de long, ce qui en fait l'espace idéal pour les jeunes et les moins jeunes, pour la plupart natifs, et rompus à la pratique de la plongée libre. Des promenades en bateau, la vente de nourriture et des aires de camping font partie des attractions supplémentaires.

Point de vue de la Vierge de Manare

Le site Colline d'El Venado À 2,5 km de la capitale, via la centrale d'électrification, s'élève pour exposer un panorama qui allie nature et tradition religieuse. La sculpture en l'honneur de la Vierge de ManareC'est là que se trouve la statue du saint patron des habitants de Casanare. L'œuvre, haute de 15 mètres et réalisée par l'artiste Víctor Salamanca Medina, est devenue un sanctuaire pour les pèlerinages locaux.

Pendant la Semaine Sainte, par exemple, des milliers de fidèles arrivent dans la capitale pour entreprendre un voyage jusqu'au sommet du point de vue. Déjà au sommet, l'image de la Vierge et la vue panoramique sur la ville invitent à un moment de calme et d'évocation.

Parc Francisco de Paula Santander

Sur Parc Francisco de Paula Santander sont plantés des arbres représentatifs de la région, tels que le fauno, le totumo, le camoruco, le matadepalo et le yopo, qui inspire le nom de la ville.

Cet espace local, noyau du dynamisme social et commercial de Yopaleño, représente, néanmoins, un scénario qui oblige au repos et à la contemplation du panorama de la capitale. La combinaison de buissons, de jardins, de restaurants, d'établissements publics, d'agences bancaires et de la cathédrale fait du parc l'un des endroits les plus distinctifs et appréciés de la ville.

Parc El Resurgimiento

Parmi les caractéristiques les plus remarquables de Parc Resurgimiento are the green areas and spaces for artistic and cultural events, including the International Festival ‘El Cimarrón de Oro’. However, the park is also a nucleus of historical diffusion.

There, a sculpture in homage to the troops commanded by Colonel Ramón Nonato Pérez commemorates the efforts of the “llaneros” who participated in the independence struggles.

L'œuvre en bronze, d'environ 6 mètres de haut, est située sur le côté du parc, sur la 16e rue. Cette attraction comporte également des aires de sport, une piste cyclable, des jardinières et des sentiers naturels.

Hôtels à Yopal

Selon le ministère du commerce, de l'industrie et du tourisme, Yopal compte 80 établissements, dont des hôtels, des auberges et des finca-hôtels.. The urban center, for the most part, and some sectors of the rural perimeter, share Yopal’s lodging offer. Rooms with private bathrooms, food and recreation areas, work areas and connectivity; but, above all, service and cordiality, will be the infallible elements during your stay.

  • Hôtel Osborne
  • Hôtel Camoruco
  • La aurora Boutique Hotel
  • Hôtel Casa Morales
  • Hôtel del Llano
  • Hampton By Hilton Yopal
  • Holiday Inn Express Yopal
  • GHL Style Yopal
  • Hôtel Estelar Yopal
  • Hôtel Sol de Piedemonte

Planifiez votre voyage avec un expert (gratuitement !)

Vous souhaitez obtenir de l'aide pour organiser votre voyage : choses à faire, où aller, comment se déplacer... ?

Obtenez un conseil gratuit d'un expert vivant dans le pays !

Contactez-nous sur Whatsapp ou envoyez-nous un courriel et nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

CTA Aventure ColombieBroche

Comment se déplacer dans Yopal

The capital’s wide, tree-lined streets make it possible to walk in comfort, safety and natural scenery. The proximity of commercial, administrative, and recreational areas encourages walking within the city. The roads leading to neighboring municipalities and departments are in good condition. The intermunicipal transportation service operates during the day and some hours of the night. The Highway Police and other control entities have installed checkpoints on the roads of the capital to ensure the safety of travelers. Follow their indications.

Météo

The climate of the capital of Casanare is warm-humid. Temperatures in summer can reach 36 °C; during the rainy season they can drop to 23 °C. These variations, in turn, exhibit the landscape transformations that identify Yopaleña’s natural scene.

Gastronomie

Yopaleña offers a menu, mostly based on culinary secrets inherited by generations of “llaneros” (people from the plains). Meats, preparations based on tubers, cereals, beverages and products extracted from the Casanareño soil are part of the local recipe book. The urban center, the Central de Abastos, the road to Sirivana and the Marginal de la Selva road, at the height of La Guafilla and La Chaparrera, concentrate most of the establishments.

Divertissement et divertissement

Parcs, spas, points de vue, lagunes, collines, restaurants, discothèques, bars et glaciers font partie d'une offre touristique qui garantit aux visiteurs loisirs, détente et aventure.

Vie nocturne

Yopal’s nights are contagious with rumba, joy and pleasure. The bars, discos and restaurants of the capital congregate daily hundreds of tourists who extend the fun until dawn. Public establishments, some with 24-hour service, prevent darkness from being an excuse to interrupt the dynamic that accompanies the streets and scenarios Yopaleños.

Comment se rendre à Yopal et Casanare ?

Le site les voies d'accès à Yopal (Casanare) ont heureusement cessé d'être des pistes cavalières pour devenir des tronçons de route caractérisés par la sécurité, le confort et un entretien constant. Par voie aérienne, Yopal fait également partie de l'itinéraire qui relie sa population au reste des destinations nationales.

Par avion

Aéroport d'El Alcaravánsitué dans le périmètre urbain de la capitale, accueille les voyageurs en provenance de Bogota. La ligne Yopal-Bucaramanga, récemment incorporée, compte deux vols hebdomadaires. Le reste des fréquences vers la capitale colombienne sont quotidiennes.

Par terre

Yopal est relié par voie terrestreavec les départements de Boyacá, Cundinamarca et Meta. La route Troncal del Llano relie le territoire au reste de la Colombie. La route de Cusiana, quant à elle, ouvre la voie depuis la capitale de Casanare pour rejoindre le département de Boyacá. L'itinéraire empruntant des routes pavées fait du voyage une expérience sûre et agréable. De Bogotá à Yopal, en passant par Villavicencio, la distance est de 472 km ; et de Bogotá, par la route Tunja-Sogamoso-Yopal, elle est de 440 km.

Culture et traditions de Yopal, Casanare

Le site tradition et culture de Yopal (Casanare) combines, in the same scenario, the past and present of its generations. From the spaces dedicated to the practice of soccer and basketball, for example, one can observe some “coleo” games that revive the legacy of the “llanero” peasants. For its part, the native music of the eastern region of Colombia still coexists with the new trends that amplify the Yopaleñas discotheques. In the capital city, the llano and its women are sung to; the stories of the ancestors are still told to the sound of harp, cuatro and maracas. The rhythms and songs that resonate throughout the capital express the idiosyncrasy, mentality, customs, legends, myths and beliefs of the Casanareño.

Les processus de colonisation ont également diversifié les festivités populaires au point de transformer le territoire en une scène de pasajes, joropos, zapateos, corridos, galerones, fandangos, bambucos et torbellinos. Mestizos, Noirs, Blancs, Indiens et paysans, tous sont, par essence, à l'image du folklore casanareño. Les fêtes patronales, les journées d'élevage, les vachers, les troupeaux et les fermes deviennent des aspects constitutifs de l'identité locale. Le Yopaleño est un éleveur de bétail, un agriculteur, un poète et un amoureux de son environnement naturel.
The capital is a mixture. Motorcycles and men “on horseback” cross the same roads to exhibit a scene in which ancestral practices contrast with the styles of modernity. In short, Yopal opens the doors to progress while preserving the respect and appreciation of its original communities. In the houses and public establishments still sound the poems of native copleros that accompany with the song the visit of tourists and settlers. Men with espadrilles, hats, ponchos and pants “arremangao” cross the streets to evoke the scene of the llanero fathers.

Le site natif de Yopal, that “son of the Llanos”, is kind, hard-working, a sailor and fisherman; he speaks loudly, but in a respectful tone; he speaks quickly, almost as if improvising couplets; he is capable of walking barefoot, of remembering the names of the typical animals of the east and of recommending the natural scenery most sought after by travelers. Yopal is a land of celebrations that sing of its roots, its heritage, its landscapes and its loves; it is the epicenter of stories that speak of ‘La Llorona’, ‘El Duende’, ‘El Silbón’ and ‘La Bol’e Fuego’; it is, in conclusion, synonymous with music, legends, verses, barbecues, handicrafts and products of the land.

A vous de jouer

Maintenant, j'aimerais savoir si vous avez des questions.

Ou peut-être avez-vous des informations à ajouter ?

Quoi qu'il en soit, faites-moi signe dans les commentaires ci-dessous.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *