Dénigrée par beaucoup, Santiago de Cuba est souvent présentée comme une ville dangereuse et licencieuse.
Ces échos négatifs en tête, c'est un peu à reculons que nous nous sommes dirigés vers la capitale de l'Oriente.

Quelle surprise de découvrir une ville coloniale pleine de charme ! N'écoutez pas les mauvaises langues.
Nous vous disons tout sur Santiago de Cuba !

Santiago de Cuba vaut-il la peine d'être visité ?

Bordée par la mer et les montagnes de la Sierra Maestra, dès que vous poserez le pied à Santiago de Cuba, vous constaterez que vous arrivez dans une ville qui a son propre rythme, imprégnée d'une chaleur naturelle et humaine qui la distingue des autres endroits du pays.

Parque Cespedes Santiago De Cuba cubaBrocheBroche
Parque Cespedes Santiago De Cuba cuba

C'est la plus caribéenne des villes cubaines, non seulement en raison de sa situation géographique mais aussi de ses origines mixtes, un mélange d'espagnol, d'africain et de français, avec des touches haïtiennes, jamaïcaines, guadeloupéennes et martiniquaises bien plus importantes qu'ailleurs sur l'île.

santiago de cubaBroche
santiago de cuba

Venir à Santiago de Cuba, ce n'est pas seulement venir voir les meilleurs musiciens de l'île, mais probablement du monde entier. Berceau de la musique cubaine, les traditions afro-cubaines restent fortes et se reflètent dans le carnaval ainsi que dans les 100 concerts quotidiens.

Marchez dans n'importe quelle rue, les notes de musique émanent de partout.

santiago de cubaBroche
santiago de cuba

Comment se rendre à Santiago de Cuba

Vols à partir des États-Unis ou de l'Europe

Si la grande majorité des touristes préfèrent atterrir à La Havane, Varadero ou Cayo Coco, sachez qu'il existe également des vols vers Santiago de Cuba.

C'est une option intéressante :

  • si vous ne voulez visiter que la partie orientale du pays (Santiago de Cuba, Baracoa...).
  • de visiter Cuba d'est en ouest, et donc d'explorer tout le pays en atterrissant à Santiago de Cuba et en repartant de La Havane (ou vice-versa).

Les compagnies Air Caraïbes et Cubana proposent des vols vers Santiago de Cuba au départ de Paris Orly.

Pour réserver vos vols et trouver LA bonne affaire, nous vous recommandons vivement les deux comparateurs suivants : -eBookers -Skyscanner

Formalités administratives à l'arrivée

Une fois votre avion atterri à l'aéroport de Santiago de Cuba, les douaniers cubains vérifieront que vous avez accompli les formalités administratives d'entrée dans le pays (carte de touriste et assurance).

Conservez ces documents en lieu sûr : ils vous seront à nouveau demandés lorsque vous quitterez le pays.

Formalités administratives au départ

Lorsque vous quitterez le pays, vous devrez passer la douane à l'aéroport de Santiago de Cuba.

Les douaniers vérifieront ensuite que vous respectez les limitations concernant les quantités de cigares et de rhum pouvant être sorties du pays.

Aéroport Antonio Maceo à Santiago de Cuba

L'aéroport de Santiago de Cuba est situé sur la route du Morro, à 7 km au sud-ouest de Santiago de Cuba.
L'aéroport ne compte qu'un seul terminal passagers (et un terminal cargo).
Les agences de location de voitures (Cubacar, Rex, Havanautos, Via Transgaviota) sont situées dans le hall des arrivées et dans le parking.
Des places de stationnement payant à court terme (56 places) et à long terme (50 places) sont disponibles à l'aéroport.
Un bureau de change et des agences de voyage sont situés dans le hall des arrivées.
Le hall de départ dispose d'un bureau de poste, de restaurants et de magasins (ne vous emballez pas, les infrastructures sont très limitées !)

Vols à partir de La Havane

Se rendre à CamagueyBroche
Se rendre à Santiago de Cuba

Depuis La Havane, il faut environ 2 heures pour atteindre la capitale de l'Oriente.
Des vols sont également disponibles à partir de certaines des autres grandes villes du pays, notamment Cayo Coco.

Si vous souhaitez obtenir de plus amples informations sur l'aéroport de Santiago de Cuba, veuillez consulter notre article détaillé sur l'aéroport de Santiago de Cuba.

Vous pouvez également réserver à l'avance votre transfert de l'aéroport au centre ville.
Pour plus d'informations, cliquez ici.

Se rendre au centre de Santiago de Cuba depuis l'aéroport

L'aéroport de Santiago de Cuba n'est pas desservi par les transports publics mais des taxis sont disponibles à la sortie du terminal.

Comptez 10 CUC et environ 15 minutes de trajet pour rejoindre la ville.
Si vous voulez voyager en toute tranquillité, vous pouvez déjà réserver votre transfert ici.

Depuis La Havane ou d'autres villes de Cuba

Santiago de Cuba est situé dans l'Oriente, au sud-est de l'île.

La plupart des visiteurs se limitent malheureusement à l'ouest de l'île et ne vont pas jusqu'à la deuxième plus grande ville du pays.

Cependant, Santiago est relativement facile à atteindre depuis le reste de Cuba.

En bus

De nombreux bus Viazul relient également Santiago de Cuba aux principales villes du pays :

Baracoa, Bayamo, Camagüey, Guantánamo, La Havane, Holguín, Sancti Spíritus, Santa Clara, Trinidad ou Varadero.

Les trajets peuvent cependant être très longs...

Viazul Bus Transportation CubaBroche
Viazul Bus Transportation Cuba

Par taxi collectif

Vous pouvez également essayer de réserver un taxi collectif à votre casa particular.

Sachez toutefois qu'il y a beaucoup moins de touristes dans l'est du pays, et donc beaucoup moins de taxis collectifs disponibles pour effectuer ce trajet.

D'autre part, il est plus facile de trouver des places de bus qu'à l'ouest.

Santiago De Cuba Cuba @sebagilmirandaBroche
Santiago De Cuba Cuba @sebagilmiranda

Les meilleures choses à faire à Santiago de Cuba

Si vous n'avez pas beaucoup de temps à Santiago de Cuba, voici ce que vous ne devez pas manquer :

Si vous n'avez pas beaucoup de temps pour visiter la ville, voici une sélection de lieux à visiter dans le centre de Santiago

Parque Cespedes

Entourée d'architecture coloniale, cette place est un spectacle permanent, de jour comme de nuit.

Vous y trouverez toute la diversité et la beauté de la culture cubaine réunie pour discuter, jouer de la musique ou simplement regarder le monde passer.

Parque Cespedes Santiago De Cuba cubaBrocheBroche
Parque Cespedes Santiago De Cuba cuba

Les habitudes ont maintenant évolué et on parle moins qu'avant à cause de l'arrivée du signal wi-fi.

Au centre du parc se trouve une grande statue de Carlos Manuel de Céspedes, dont le Grito de Yara a déclaré l'indépendance de Cuba vis-à-vis de l'Espagne en 1868 et le début de la guerre de dix ans.

Dans le parc Cespedes, on trouve également la plus belle collection de Jineteros.
(arnaqueurs) de Santiago. Chacun d'entre eux est spécialisé dans un domaine particulier et ils observent les touristes pour leur demander du savon, de l'argent, des vêtements, des vêtements de rechange, etc...

Santiago de Cuba Cuba @mademoiselle voyageBroche
Santiago de Cuba Cuba @mademoiselle voyage

Bien que la place soit un incontournable de Santiago, il est difficile de s'y asseoir tranquillement.
Ne manquez pas les groupes folkloriques qui passent le dimanche matin, ainsi que l'orchestre de Santiago qui vient y jouer le samedi ou le dimanche soir vers 19 heures.

Parc Cespedes L'ouragan Sandy a déraciné la plupart des arbres du parc en 2012 ; les habitants attendent patiemment que la végétation repousse.

Santiago De Cuba Cuba @capt.marilouBroche
Santiago De Cuba Cuba @capt.marilou

Bâtiments de la place Cespedes

Le Parque Céspedes est dominé par sa cathédrale à deux tours.

Une basilique a été construite ici en 1528, mais ce que vous voyez a été reconstruit au début du XIXe siècle après une série de tremblements de terre et d'incendies.

Santiago de Cuba Cuba @lucensBroche
Santiago de Cuba Cuba @lucens

De nombreux bâtiments parmi les plus vénérables de la ville se dressent sur la place, dont beaucoup ont été réparés et rénovés en 2013-14, en partie pour marquer le 55e anniversaire de la Révolution.

Bien que la première construction à cet endroit remonte à 1523, le bâtiment actuel date principalement de 1922.

L'église a été restaurée à l'intérieur et à l'extérieur pour le quinzième anniversaire de Santiago en 2015.

Santiago De Cuba Cuba @visitcubaofficialBroche
Santiago De Cuba Cuba @visitcubaofficial

Attendez-vous à voir des fresques complexes au plafond, des stalles de chœur sculptées à la main et un autel poli en l'honneur de la vénérée Virgen de la Caridad.

Un musée de deux pièces situé près de l'entrée présente des objets relatifs à l'histoire de l'Église catholique à Cuba.

Les restes du premier gouverneur colonial, Diego Velázquez, sont censés être enterrés en dessous.

L'hôtel de ville

Juste en face de la cathédrale se dresse un splendide bâtiment blanc aux portes bleues : c'est l'hôtel de ville.

L'Ayuntamiento, de style néoclassique, a été érigé dans les années 1950 d'après un dessin de 1783 et était le siège de la mairie d'Hernán Cortés.

Fidel Castro est apparu sur le balcon de l'actuel bâtiment dans la nuit du 2 janvier 1959, claironnant le triomphe de la révolution.

Santiago De Cuba Santiago De Cuba Province Cuba @bluerainBroche
Santiago De Cuba Santiago De Cuba Province Cuba @bluerain

La Casa Granda

L'élégant hôtel Casa Granda est également situé sur la place.

L'intérieur, restauré au milieu des années 1990, a un air de grandeur fanée et il est agréable de prendre un verre sur la terrasse du toit au coucher du soleil.

L'hôtel était autrefois un lieu de la haute société où l'élite cubaine se réunissait sur la terrasse du toit pour siroter du rhum, danser et fumer des cigares.

Parmi les invités célèbres figuraient de nombreuses stars du cinéma, des chanteurs et des champions sportifs, dont la légende du baseball Babe Ruth.

Cependant, dans les années 1950, l'endroit est devenu sinistre et grouille d'espions américains et de rebelles cubains.

Il est toujours agréable de prendre un verre sur la terrasse du toit au coucher du soleil, tandis qu'un verre, une collation ou un déjeuner au café du rez-de-chaussée est un bon moyen de regarder la place sans être dérangé.

Maison de Diego Velázquez

Cette maison, construite entre 1516 et 1530, est considérée comme la plus ancienne maison de Cuba.

Restaurée à la fin des années 1960, la façade de style andalou aux fines fenêtres à treillis en bois a été inaugurée comme musée en 1970.

C'est l'un des lieux les plus visités de Santiago.

Au XVIe siècle, c'était la résidence officielle du premier gouverneur de l'île, et fondateur de Santiago : Diego Velázquez.

Il s'agit d'une structure massive en pierre avec des balcons de style mauresque, de glorieux plafonds en cèdre (alfarjes), des volets allant du sol au plafond et deux belles cours intérieures. céramiques et antiquités.

À l'intérieur, vous trouverez des lits, bureaux, coffres et autres meubles d'époque, ainsi qu'un patio avec son puits et son récipient, le "tinajón", qui sert à recueillir la pluie.

Au premier étage, il y a une fonderie d'or.

Une maison adjacente est remplie d'antiquités conçues pour transmettre le message décoratif et les influences architecturales françaises et anglaises - comme le vitrail radial au-dessus des portes de la cour - à la fin du XIXe siècle.

Des peñas (représentations musicales) y sont parfois organisées et on peut souvent entendre des musiciens s'exercer dans les cours.

  • Entrée : 2 Cuc
  • Téléphone : 22 65 2 6 52
  • Heures d'ouverture : 9 h à 17 h du lundi au dimanche
  • Guides : visite guidée multilingue
  • Frais de caméra

Calle Heredia

La musique ne s'arrête jamais dans la rue Heredia. C'est LE centre névralgique de l'art et de la musique à Santiago : Vous pouvez y voir certains des meilleurs musiciens de Cuba, et du monde.

Calle Heredia Santiago De Cuba Cuba @i_am_jprodriguezBroche
Calle Heredia Santiago De Cuba Cuba @i_am_jprodriguez

Bâtiments de la rue Heredia :

  • Casa de la Trova
  • Artex Patio
  • Casa de la Cultura
  • La Trovita
  • UNEAC
  • Musée du carnaval
  • Casa del Queso
  • Casa Granda

Balcón de Velázquez

Cette terrasse est tout ce qui reste d'un fort et était autrefois utilisée par les Espagnols pour surveiller le trafic maritime.

Ce balcon offre une vue magnifique sur le port et les toits de tuiles du quartier de Tivoli.

Endroit idéal pour prendre des photos au coucher du soleil.

De petits concerts et d'autres événements y sont souvent organisés, notamment les soirs de week-end.

  • Prix : Entrée gratuite
  • Permis photo : 1 Cuc
  • Licence vidéo : 5 Cuc
  • Heures d'ouverture : 9H00-21H00 du mardi au dimanche

Tivoli et Calle Padre Pico

Cet ancien quartier français était autrefois colonisé par de riches familles fuyant la révolution des esclaves en Haïti à la fin du 18e et au début du 19e siècle.

Ses habitants se réunissent sur ses bords ombragés pour discuter ou jouer aux dominos.

Calle Padre Pico

Au cœur du quartier de Tivoli, la Calle Padre Pico possède l'un des escaliers les plus célèbres de la ville de Santiago de Cuba.

santiago de cubaBroche
santiago de cuba

Gravir les marches en pierre de cette rue vous récompensera par l'une des plus belles vues de la ville.

Santiago De Cuba Cuba @vacubatravelBroche
Santiago De Cuba Cuba @vacubatravel

Pour l'anecdote
Lorsque Emilio Bacardí était maire, il a fait rénover la rue et ses marches et les a baptisées du nom de Bernardo del Pico, un prêtre qui avait aidé les pauvres. Fidel Castro a utilisé leur emplacement stratégique pour tirer sur les forces de Batista pendant la Révolution.

Plaza de Dolores

Cette agréable place ombragée est entourée de cafés et de restaurants en plein air.
Ancienne place du marché, elle tire son nom de l'église Nuestra Señora de los Dolores qui la domine et qui a été rénovée et transformée en salle de concert.

C'est l'une des zones les plus fréquentées du centre historique.
Au centre, sur un haut piédestal en marbre de Carrare, se trouve une statue représentant le corps entier du combattant indépendantiste Francisco Vicente Aguilera, originaire de la ville voisine de Bayamo.

Rue Enramada

L'emblématique rue Enramada est un commerçant devenu piéton ces dernières années.

Il traverse le centre historique, reliant la zone haute de la Plaza de Marte au Paseo Alameda, sur le front de mer.

Calle Enramada Santiago De Cuba Cuba @i_am_jprodriguezBroche
Calle Enramada Santiago De Cuba Cuba @i_am_jprodriguez

Vous pourrez y apprécier la splendeur intemporelle de la ville avec ses hôtels, ses cinémas, ses grands magasins et ses restaurants.

Bordée d'une ombre agréable, la rue est très fréquentée en journée par les Santiagueros qui flânent dans ses boutiques et ses restaurants.

Se promener dans la rue est un spectacle à part entière.
Prenez le temps de flâner, de déguster une glace, d'assister à une partie de dominos, de prendre un café à Marylin ou une pizza locale, servie écologiquement sur un morceau de carton recyclé.

Acheter des souvenirs

Pour rendre votre promenade plus agréable, faites un détour par la rue piétonne "Callejon del Carmen", une zone de trois pâtés de maisons entre Felix Peña et Pío Rosado où vous trouverez des stands d'artisanat et de souvenirs.

Callejon Del Carmen Santiago De Cuba CubaBroche
Callejon Del Carmen Santiago De Cuba Cuba

Plaza de Marte

Gardant l'entrée du casco histórico, cette place de 5000 m2 est l'une des préférées des Santiagueros et la plus authentique de la ville.

Si vous voulez capturer la vraie vie de Santiago, rendez-vous les week-ends à partir de 18h il y a souvent une foire (feria) et des animations locales, des manèges pour enfants, des vendeurs de bonbons et autres.

Il dispose d'un signal wi-fi public.

La colonne solennelle surmontée d'un bonnet phrygien symbolise la liberté.
C'est également un endroit idéal pour prendre des photos naturelles de scènes de vie.
En savoir plus

Plaza De Marte Santiago De Cuba CubaBroche
Plaza De Marte Santiago De Cuba

La Plaza de Marte, qui servait autrefois de terrain de parade macabre aux Espagnols au XIXe siècle, où les prisonniers étaient exécutés publiquement pour leurs activités révolutionnaires.

Comme la plupart des places de la ville, la plupart des arbres ont été déracinés par l'ouragan Sandy en 2012.

La replantation a commencé, mais il faudra un certain temps avant que le parc ne retrouve son ombre fraîche.

Malecón et Parque Alameda

Le nouveau malecón est un endroit agréable pour se promener ou s'asseoir au bord de l'eau.

Ce quartier a été élégamment rénové et réaménagé en 2015 par les Chinois pour célébrer le 500e anniversaire de la fondation de la ville.

Parque Alameda Santiago De Cuba Cuba @sonnenanbeter_Broche
Parque Alameda Santiago De Cuba Cuba @sonnenanbeter_

Vous pourrez également admirer l'ancienne tour de l'horloge, l'aduana (douane) et la fabrique de cigares.

Vous trouverez également une aire de jeux, des zones ombragées et le wi-fi public.
C'est un endroit idéal pour se promener.

Pour y accéder, il suffit d'aller tout droit dans la rue Enramada qui va de la Plaza de Marte à la mer.

Santiago De Cuba CubaBroche
Santiago De Cuba Cuba

Fábrica de Ron Caney

La plus ancienne distillerie de rhum de Cuba, l'ancienne entreprise familiale Bacardí, produit aujourd'hui des rhums de marque Caney, Santiago et Varadero. La boutique dispose d'un bar, de musique en direct et d'échantillons gratuits. Malheureusement, il n'y a pas de visite de l'usine. Adresse : Av. Jesús Menéndez y Calle Gonzalo de Quesada

  • Tél : 26 62 55 76
  • Prix : Gratuit
  • Heures d'ouverture : 9 h - 18 h du lundi au samedi
  • Usine de rhum Bacardí

Recommandation du chef
N'hésitez pas à boire une bière pression ou à déguster un bon repas à la Cerverceria Puerto del rey.

Cuartel Moncada

Si vous vous intéressez à tout ce qui est révolutionnaire, il est impératif de visiter le Cuartel de Moncada, car c'est là que toute la révolution cubaine a commencé.

Le 26 juillet 1953, Castro et une centaine d'hommes ont tenté de prendre d'assaut cette ancienne caserne de l'armée, qui constitue l'un des musées les plus complets de l'histoire révolutionnaire du pays.

Conseil : pour mieux comprendre et ressentir l'histoire de ce lieu, prenez un guide local disponible à l'entrée du musée...

  • Adresse : Av. General Portuondo (Trinidad) y Av. Moncada, Reparto Sueño
  • Tél : 22 66 11 57
  • Prix : 2 Cucs
  • Heures d'ouverture : 9h00 à 20h00 du mardi au samedi, 9h00 à 13h00 le dimanche.

Plus d'informations : Histoire du Cuartel Moncada

Musées de Santiago

Casa Natal de José María HerediaCette maison coloniale espagnole est le lieu de naissance du poète José María Heredia, l'un des premiers poètes cubains à défendre l'indépendance nationale.

Comme de nombreux défenseurs de l'indépendance cubaine, Heredia a été contraint à l'exil et est mort au Mexique en 1839, à l'âge de 36 ans.La maison présente des objets d'époque, du mobilier et certaines des œuvres et possessions du poète.Des ateliers de poésie sont organisés occasionnellement dans la cour.

  • Adresse : Calle Heredia
  • Prix : 1 Cuc
  • Heures d'ouverture : 9h00 à 17h00 du mardi au samedi, 9h00 à 13h00 le dimanche.

Musée provincial Bacardí Moreau

Fondé en 1899, le musée abrite une vaste collection d'art et de curiosités réunies par la famille Bacardi.

Emilio Bacardí Moreau, était l'ancien maire de Santiago dont la famille de fabricants de rhum s'est réfugiée à Porto Rico après la révolution.

Au premier étage, des objets coloniaux sont exposés. Les armes anciennes et les vestiges brutaux de la traite des esclaves donnent particulièrement à réfléchir.

Attention, bien que le musée s'appelle Bacardí, il ne s'agit pas du musée du rhum de Santiago.

  • Adresse : Calle Pío Rosado (Carnicería) y Calle Aguilera
  • Tel : 22 62 84 02
  • Prix : 2 Cucs
  • Horaires : 13h - 16h30 le lundi, 9h - 16h30 du mardi au samedi, 9h - 12h30 le dimanche.

Musée du carnaval

Cette institution culturelle a été créée en 1983 dans le but de montrer les traditions et les souvenirs des carnavals qui sont célébrés chaque année en juillet dans la ville.

L'évolution de cet événement est montrée ici à travers des séquences photographiques accompagnées de textes explicatifs, de chronologies, d'objets et d'instruments de musique utilisés pour sa réalisation.

On peut y admirer de magnifiques costumes et cabezudos (personnages de carnaval à grosse tête) ainsi que des photographies défraîchies illustrant l'histoire du carnaval.

Dans la cour intérieure, vous pouvez assister à des séances de musique et de danse afro-cubaines tous les jours (sauf le samedi) à 16 heures.

  • Tel : 22 62 69 55
  • Adresse : Heredia No. 303
  • Prix : 1 Cuc - 5 Cuc permis photo
  • Heures d'ouverture : 09h - 17h

Musée de la lutte clandestine

Chaque ville cubaine, quelle que soit sa taille, possède un musée consacré à la révolution.

Ceci étant dit, ce Museo de la Lucha Clandestina est l'un des meilleurs du pays. Il se trouve dans un manoir colonial magnifiquement restauré, avec des vues magnifiques sur la baie de Santiago.

Dédié aux héros du Mouvement du 26 juillet, vous aurez un aperçu complet de la lutte.

Le musée était en fait un ancien poste de police attaqué par des militants du M-26-7 le 30 novembre 1956, afin de détourner l'attention de l'arrivée du yacht Granma, transportant Fidel Castro et 81 autres personnes.

  • Adresse : Calle General Jesús Rabí 1
  • Tel : 22 62 46 89
  • Prix : 1 Cuc
  • Heures d'ouverture : 09h - 17h mardi - samedi, 9h - 12h dimanche

Maqueta de la Ciudad

Cuba est obsédé par les maquettes de villes et Santiago, avec cette maquette incroyablement détaillée, ne fait pas exception à la règle. D'intéressantes informations historiques et architecturales sont présentées sur des panneaux muraux illustrés et vous pouvez monter dans une galerie en mezzanine pour avoir une véritable vue d'ensemble.

  • Adresse : Mariano Corona no. 704
  • Prix : 1 Cuc
  • Horaire : 9 h à 17 h du lundi au samedi

Musée de l'image

Un voyage court mais fascinant à travers l'histoire de la photographie cubaine, de Kodak à Korda, avec de petits appareils d'espionnage de la CIA et de nombreuses photos anciennes et contemporaines.Le musée abrite également une bibliothèque de films et de documentaires rares.

  • Tel : 22 64 22 34
  • Adresse : Calle 8 No 106
  • Prix : Cuc
  • Heures : 9h 17h, du lundi au vendredi, 14h-17h du samedi au dimanche.

Plaza de la Revolución

Presque chaque ville de l'île possède une place de la Révolution.

Celle-ci est présidée par deux ensembles monumentaux d'artistes locaux prestigieux : la statue équestre du lieutenant général Antonio Maceo, un remarquable indépendantiste cubain de tous les combats contre le régime colonial espagnol, œuvre du sculpteur Alberto Lezcay et, accompagnant le héros, 23 énormes machettes en acier, œuvre du plasticien Guarionex Ferrer.

Plaza De La Revolucion Santiago De Cuba CubaBroche
Plaza De La Revolucion Santiago De Cuba Cuba

Sous le monticule géant se trouve un petit musée holographique sur la vie et l'œuvre de celui qu'on appelle le Titan de Bronze.

Parmi les autres bâtiments remarquables qui bordent la place, citons le Teatro José María Heredia et la gare routière nationale.

Loma de San Juan

C'est ici qu'a eu lieu la dernière bataille de la guerre hispano-cubano-américaine, les actions les plus sanglantes ayant été enregistrées en juin et juillet 1898.

Aujourd'hui, c'est un parc, dans le quartier de Reparto San Juan, couvert par les monuments laissés par les militaires américains et cubains, dédiés à la bataille.

C'est un bel endroit passif, avec des structures pour les petits enfants dans le Parque de Diversiones - identifiable par sa grande roue - au pied de la colline.

Pour en savoir plus : Histoire de Loma de San Juan

Avenida Garzón

Si vous voulez découvrir le vrai Santiago, dirigez-vous vers l'Avenida Victoria de Garzón. C'est l'une des rues principales de la ville. Il y a plus d'activités et d'étals le week-end, mais cela vaut aussi la peine de s'y rendre en semaine.Recommandations : Essayez la nourriture de rue comme le cochon de lait rôti, les glaces ou les pizzas.

Cementerio Santa Ifigenia

Créée en 1868 pour accueillir les victimes de la guerre d'indépendance et d'une épidémie simultanée de fièvre jaune, Santa Ifigenia compte parmi ses plus de 8 000 tombes de nombreux grands personnages historiques, dont le mausolée de José Martí et la dernière demeure de Fidel Castro.

Cementerio Santa Ifigenia Santiago De CubaBroche
Cementerio Santa Ifigenia Santiago De Cuba

Autrefois séparé par la couleur et la classe sociale, le cimetière compte à la fois des mausolées massifs et des tombes sans prétention.

Jose Marti Tom Cementerio Santa Ifigenia Santiago De CubaBroche
Jose Marti Tom Cementerio Santa Ifigenia Santiago De Cuba

Voisine de celle de José Marti, la tombe qui attire aujourd'hui le plus de visiteurs est celle de Fidel Castro Ruz (1926-2016).Nichée paisiblement à l'extrémité ouest de la ville, la meilleure façon de s'y rendre est de prendre un bici-taxi depuis l'avenue Alameda, ou un taxi ordinaire.

Tombe de Fidel Castro Cementerio Santa ifigenia Santiago De Cuba © Laurent QuevillyBroche
Tombe de Fidel Castro Cementerio Santa ifigenia Santiago De Cuba © Laurent Quevilly

 Des charrettes à cheval circulent également le long de l'avenue jusqu'au cimetière pour 1 peso cubain MN.

Bon à savoir
Bien que l'entrée soit techniquement gratuite, vous ne pouvez entrer qu'avec un guide, qui est payant.

Vous devrez également payer une redevance photo élevée, que vous preniez des photos ou des vidéos.

  • Adresse : Av. Crombet, Reparto Santa Ifigenia
  • Tél : 22 63 27 23
  • Heures d'ouverture : 8h-18h
  • Prix : Gratuit (mais seulement avec un guide) | guide, 1 Cuc
  • Permis photo : $10 Cuc

Pour en savoir plus : Histoire du Cementerio Ifigenia et de la tombe de Fidel Castro

Jardín de los Helechos

Ce jardin paisible est un havre luxuriant de 350 types de fougères et de 90 types d'orchidées.L'ancienne collection privée du santiaguero Manuel Caluff, donnée en 1984 à l'Academia de Ciencias de Cuba (Académie des sciences de Cuba), continue de faire fleurir de façon psychédélique ce jardin de 3 000 mètres carrés.Pour les orchidées, la meilleure période s'étend de novembre à janvier.Le bus 5 (20 centavos) de la Plaza de Marte, au centre de Santiago, passe par ici, ou vous pouvez louer un taxi.Il se trouve à 2 km du centre de Santiago de Cuba, sur la route de El Caney.

  • Tel : 22 60 83 35
  • Adresse : Carretera de El Caney No. 129
  • Prix : 2 Cucs
  • Heures d'ouverture : 9 h - 17 h du lundi au vendredi

Fábrica de Ron Caney

La plus ancienne distillerie de rhum de Cuba, l'ancienne entreprise familiale Bacardí, produit aujourd'hui des rhums de marque Caney, Santiago et Varadero.La boutique dispose d'un bar, de musique live et d'échantillons gratuits.Malheureusement, il n'y a pas de visite de l'usine.Adresse : Av. Jesús Menéndez et Calle Gonzalo de Quesada

  • Tel : 26 62 55 76
  • Prix : Gratuit
  • Heures d'ouverture : 9 h - 18 h du lundi au samedi
  • Bacardí Usine de rhum

Bien qu'elle ne soit pas aussi chic que son siège moderne aux Bermudes, l'usine Bacardí originale, ouverte en 1868, respire l'histoire.

Le gouvernement cubain continue d'y fabriquer du rhum traditionnel - la marque emblématique de Ron Caney, Ron Santiago et Ron Varadero.

La famille Bacardí a fui l'île après la Révolution.Au total, l'usine produit neuf millions de litres de rhum par an, dont 70% sont exportés.Il n'y a actuellement aucune visite de l'usine, mais le Barrita de Ron Havana Club, un bar touristique rattaché à l'usine, propose des ventes et des dégustations de rhum.

  • Tel : 22 65 12 12
  • Adresse : Av Jesús Menéndez, en face de la gare
  • Horaire : 09h-18h

Quartier Vista Alegre

Cet élégant quartier de manoirs est un lieu de splendeur historique : maisons de plantation d'inspiration française, majestueuses demeures coloniales espagnoles, et même les joyaux de l'Art déco s'épanouissent au milieu d'une végétation luxuriante sous le clair soleil des Caraïbes.

Les Chevy Bel Air et les Cadillac de la fin des années 1950 prennent place dans les rues larges et tranquilles où le temps semble s'être arrêté il y a quatre décennies, juste avant la Révolution.Le quartier, encadré de bougainvilliers et d'hibiscus, ressemble au Vedado de La Havane et davantage aux quartiers résidentiels de Miami.

Baseball

Vous aimez le sport ? Direction : Stade de base-ball Estadio Guillermón Moncada, stade de l'équipe de Santiago Orientales.

  • Tél : 22 64 10 90
  • Adresse : Av. de las Américas, Reparto Sueño
  • Saison : De mars à novembre. Jeux le mardi et le jeudi à 19h30,
  • Samedi à 13 h 30 et 19 h 30, et dimanche à 13 h 30.

Meilleures choses à faire à Santiago en 1, 2, 3 ou 4 jours

  • 1 jour à Santiago de Cuba : Flânez dans le parc Cespedes, dans la rue Enramada, prenez un Mojito au patio Artex, visitez le quartier Tivoli, profitez d'un coucher de soleil sur le toit de la Casa Granda, et allez voir un concert à La Trova dans la Calle Heredia.
  • 2 jours : Allez voir un concert à la Casa de las Tradiciones, au cimetière d'Ifigenia, flânez sur le port Alameda, la Plaza de Marte, el Castillo del Moro...
  • 3 jours : del Moro, la Gran Piedra, la Virgen del Cobre, le Cartel de Moncada, la Place de la Révolution, le Ferry de Cayo Granma, ou la Casa del Caribe.
  • 4 jours : vous êtes prête à épouser un Cubain 😉 ...

Meilleur moment pour aller à Santiago de Cuba

Juillet est le mois clé du calendrier culturel de Santiago de Cuba, où la ville est caliente (chaude) à plus d'un titre et où les rues sont pleines de festivités.

Les festivités commencent par le vibrant Festival del Caribe et se terminent par le célèbre Carnaval, à juste titre.

Le Festival Internacional de Trova, en mars, offre un autre excellent événement musical, lorsque la ville redécouvre ses racines musicales.

De mars à juin, la ville est réputée pour ses eaux claires, qui offrent d'excellentes conditions pour la plongée sur épave au large de la côte sud.

Réservez bien à l'avance pendant ces périodes de pointe.

Pendant la basse saison du printemps et de l'automne, les prix sont jusqu'à 25% inférieurs dans certaines régions, mais les hôtels peuvent offrir moins de services (certains peuvent même fermer complètement).

Carnaval Santiago De CubaBroche
Carnaval Santiago De Cuba

Meilleures plages de Santiago de Cuba

  • Guaycabon
  • Sierra Mar

Journée de la piscine dans les Amériques

L'hôtel las Amercias est l'un des hôtels les plus réputés de Santiago. Il dispose d'une grande piscine avec un bar et une bonne connexion Internet.

Idéal si vous souhaitez vous éloigner de la folie urbaine.

L'entrée 10 Cuc vous donne un ticket 10 Cuc à dépenser au restaurant ou au bar.

Santiago de CubaBrocheBroche
Santiago de Cuba

Hébergement à Santiago de Cuba

Si vous n'avez pas d'endroit où loger à Santiago de Cuba, nous vous recommandons vivement la Casa Dulce Domenech (23 CUC par nuit, petit-déjeuner à 4 CUC par personne).

Les chambres sont très bien et la terrasse avec vue sur Santiago est charmante ! Sans compter que le propriétaire est un très bon cuisinier.

Pour les voyageurs disposant d'un budget plus élevé, nous recommandons également l'hôtel E San Basilio.

Il est situé dans une ancienne maison coloniale pleine de charme.

À l'intérieur, vous pourrez vous prélasser dans des chaises à bascule au milieu de plantes vertes : c'est vraiment Cuba comme vous l'imaginez !

Meilleur restaurant à Santiago de Cuba

Si vous rêvez de manger autre chose que l'habituelle ropa vieja, le Rumba Café fera votre bonheur ! Au menu, des plats internationaux : club sandwichs, spaghettis, milkshakes... Un vrai plaisir après quelques semaines à Cuba !

Entre plages, montagnes, monuments, randonnées, Santiago de Cuba aura de quoi vous ravir pendant des jours. Voici une sélection des plus belles activités

En raison de l'embargo américain, Cuba a souvent du mal à se procurer des denrées alimentaires de base.

Prenez donc à la légère la réponse "Pas de foin" du serveur lorsqu'il n'y a que 3 options disponibles sur les 20 du menu.

Les restaurants les moins chers sont les restaurants d'État, appelés Paladar.

Les restaurants privés offrent la meilleure cuisine, mais les prix sont en conséquence plus élevés.

Une liste des meilleures adresses de la ville, classées par catégorie.

Santiago 1900

Cette spectaculaire maison coloniale, ancienne résidence de Bacardi, possède une belle cour et deux terrasses à l'étage.

Si vous avez de la chance, vous aurez même droit à un concert de piano pendant votre repas.

La cuisine est de qualité très basique, mais le cadre vaut le détour, ne serait-ce que pour un Mojito.

Attention, s'il vous plaît : Pas de shorts ou de T-shirts.

  • Bartolomé Masó, 354, entre Hartmann et Pío Rosado
  • Tél : 22 623 507
  • Prix : 2-8 Cuc
  • Service : tous les jours de midi à minuit

St. Pauli

Le St Pauli possède l'une des meilleures cuisines de Santiago.
Service professionnel, habitué à recevoir des groupes.

  • Tél : 22 65 22 92
  • Adresse : Enramada #605 e/ Barnada y Plácido
  • Prix : 12-20 Cucs
  • Courriel : [email protected]
  • Service : 12h00 - 23h00 du lundi au jeudi, 12h00 - 00h00 du vendredi au dimanche.
  • Facebook / TripAdvisor : stpaulirestaurantstgo

Restaurant Zunzún

Situé dans le quartier de Vista Alegre, le Zunzun est installé dans une maison bourgeoise d'époque.

  • Adresse : 159, avenue Manduley - Calle 7, Vista Alegre,
  • Tél : 22 64 15 28
  • Service : de 12 h à 22 h.
  • Prix : 12 - 18 Cuc
  • Spécialité de la maison : Enchilado - Homard

Restaurant El Barracón

El Barracón met en valeur la culture cubaine et ses racines africaines

L'intérieur du restaurant présente un mélange d'ambiance Santería et cimarrón (esclave en fuite).

Restaurant d'État

  • Adresse : Avenida Garzón entre Calle 1ra. y Aponte.
  • Téléphone : 22 66 18 77
  • Service : de 11 h à 23 h.
  • Repas : 3 - 9 Cucs
  • Spécialité : Nourriture afro-cubaine.
  • Spécialité de la maison : El caldero

Restaurant Don Antonio

Situé sur la Plaza Dolores, le restaurant Don antonio propose des plats aux normes cubaines à des prix raisonnables en monnaie nationale. L'attente peut être longue

  • Adresse : Aguilera S/N, Calvario y Reloj,Manzana de La Plaza Dolores
  • Téléphone : 22 65 22 05 | 22 65 16 03
  • Heures de service : de 12h00 à 12h00.
  • Spécialité : Plats cubains
  • Spécialité de la maison : Riz au poulet Chorrera

El Holandes

Ce magnifique restaurant installé dans l'une des plus anciennes maisons est idéalement situé à un pâté de maisons du Parc Céspedes.

Vous pouvez manger à l'intérieur dans la grande salle à manger, ou sur le balcon qui donne sur la Casa de la Trova.

La nourriture est typiquement cubaine, et le service est amical.

  • Adresse : Heredia n° 251 entre San Félix et el Callejón
  • Tél : 22 62 48 78
  • Service : 12h - 23h tous les jours
  • Repas : 6 - 15 Cucs

Cerverceria Puerto del Rey

Sur l'Alameda, dans un entrepôt reconverti parmi les bâtiments portuaires. L'endroit où aller pour une variété de bières brassées selon la technologie autrichienne. Vous pouvez également obtenir des glaces à l'étage, tandis qu'en bas, on sert de la nourriture et il y a de la musique jusqu'à minuit.

  • Adresse : Avenida Jesús Menéndez esquina Duvergel
  • Tel : 22 66 93 04
  • Heures d'ouverture : 4pm - 00am Monday, 12pm - 00am Tuesday to Sunday

Bodeguita del Medio

Située sur la rue Enramada, l'artère principale de Santiago, la Bodeguita del Medio résume la réputation de sa grande sœur de La Havane.

Service de qualité, cuisine créole et plats typiques de la région du sud-est. Mais aussi un bar de qualité avec de la bonne musique live le soir.

Idéal pour les groupes.

  • Adresse : Rue Enramadas, San Pedro et Corona.
  • Tél : 22 65 27 55 poste 215, 22 65 16 03
  • Prix : 6 - 10 Cucs
  • Service : de 11 h 30 à 12 h.
  • Spécialité : La cuisine créole.
  • Spécialité de la maison : rôti de porc à la santiaguera.

Restaurant Matamoros

Excellente nourriture. Ce restaurant est l'un des plus anciens de Santiago et rend hommage à l'un des plus grands auteurs-compositeurs-interprètes de Cuba : Matamoros.
Il y a souvent de la musique live pour animer le repas.

  • Adresse : Rue Calvario, à l'esquina d'Aguilera, dans le centre ville (Plaza Dolores)
  • Prix : 5 - 15 Cucs
  • Téléphone : 22 68 6459
  • Heures d'ouverture : De 11 h à 23 h.
  • Spécialité : Cuisine créole

Restaurant Hôtel Casa Granda

Surplombant le Parque Céspedes, la terrasse du café de Casa Granda doit être l'un des meilleurs endroits pour observer les gens à Cuba. En termes de nourriture, il s'agit de snacks (hamburgers, hot dogs, sandwichs, etc.).

  • Tél : 22 65 30 21
  • Adresse : Heredia No 201, Casa Granda
  • En-cas : 2 - 8 Cucs
  • Horaire : 09h - 00h

Restaurant Hotel Enramadas

Si vous recherchez un peu de luxe, c'est l'un des restaurants les plus élégants de la ville, situé au bas de la rue Enramada, près du Malecon.
Prix : 2-3 Cucs

Compay Gallo

A l'étage, dans une rue étroite typique de Santiago, en bordure du centre-ville, Compay Gallo fait de la cuisine cubaine classique avec des résultats mitigés.
Tél : 22 65 83 95
Adresse : Máximo Gómez No 503 altos
Prix : 4-10 Cuc
Heures d'ouverture : 12h - 23h

Cafétéria de l'hôtel Imperial

Très bien situé, à un pâté de maisons du Parc Cespedes, l'endroit est propre, calme.
Salades variées, sandwichs, hamburgers et pizzas. Idéal pour le déjeuner

Prix : 2 - 7 Cuc

La Juliana

Très bonne cuisine dans une maison d'époque coloniale

El Tren

Bonne adresse cachée. Excellente cuisine à un prix très raisonnable, en monnaie locale.
Vous le trouverez en remontant la rue de l'enramada, avant d'arriver à la Plaza de Marte.

  • Prix : 2 - 5 Cuc

Plaza de Armas

L'endroit est magnifique, mais malheureusement le restaurant n'a pas les moyens de bien faire. Les pizzas ne sont guère meilleures que celles de la rue, avec un goût de réchauffé au micro-ondes.

  • Adresse : Esq. Aguilera et Parque Cespedes

La Fabada de Marieta

Situé dans la rue Enramada, à quelques rues du Parc Cespedes, ce restaurant est l'un des préférés de Santiago.
Une cuisine originale et bien présentée, accompagnée d'un groupe sonore pour animer le repas.
Poisson, Crevette, Cerdo, etc...
Idéal pour les groupes.
Prix : 3,5 a 5 Cuc | 12 Cuc pour la Langosta Enchilada
Adresse : Enramadas esq Padre Pico
Tel : 22 66 93 58
Courriel : [email protected]

Restaurant El Morro

Situation spectaculaire sur une falaise avec une vue imprenable sur la mer.

Il est très populaire auprès des agences de voyage.

Idéal si vous prévoyez une visite à Cayo GranMa car il est situé juste à côté de la jetée Ciudadmar.

Le dîner est disponible sur réservation.

  • Tel : 22 69 15 76
  • Adresse : Castillo del Morro
  • Prix : 6-12 Cuc
  • Heures d'ouverture : De 12 h à 17 h.

Autres excellents restaurants à Santiago :

  • Sabor Cubano
  • Le balcon d'Ana
  • Enfokao
  • El Balcon de la Gorda
  • Nautico
  • El Baturrito
  • Rough Garden Casa Grande
  • Cafétéria Casa Grande
  • Casa de la Tradicion
  • La Careta
  • Acaa
  • Taberna de Dolores
  • Restaurant Hotel Imperial

Les meilleurs endroits à visiter près de Santiago de Cuba

Basilique El Cobre

Pour découvrir la célèbre basilique de Nuestra Señora del Cobre, à une vingtaine de kilomètres à l'ouest de Santiago de Cuba ! Une multitude de pèlerins s'y précipitent chaque année pour rendre hommage à la "Cachita", la Vierge de la Charité.

Après avoir traversé la campagne à l'ouest de Santiago, vous verrez la tour en tuiles rouges de la basilique de Nuestra Señora de la Caridad del Cobre - dédiée à la sainte patronne de Cuba en 1926 - avant la ville minière de cuivre d'El Cobre dans laquelle elle se trouve.

El Cobre Santiago De Cuba @cuba.lifestyleBroche
El Cobre Santiago De Cuba @cuba.lifestyle

Un taxi est le moyen le plus rapide de sortir d'ici.

La plupart des excursions dans la région comprennent une visite de la basilique...

  • Tel : 22 34 61 18
  • Adresse : Carretera Central, El Cobre | 20 km (12 miles) à l'ouest de Santiago de Cuba
  • Heures d'ouverture : Tous les jours, de 6 h 30 à 18 h.
  • Taxi : environ 50 Cucs le trajet aller-retour

Lire la suite : Histoire de la Basilique du Cobre

La Gran Piedra

Pesant plus de 75 000 tonnes et située à 1 234 mètres au-dessus du niveau de la mer, la Gran Piedra se trouve au nord-est de la ville de Santiago de Cuba.
Chaque virage de la route révèle une nouvelle vue sur les montagnes et la mer,
Par nuit claire, vous pouvez même voir les lumières de la Jamaïque...
La Gran Piedra est un lieu idéal pour l'escalade. L'ascension des marches de la Gran Piedra est payante (2 Cuc).

Gran Piedra Santiago De Cuba @havanatursaBroche
Gran Piedra Santiago De Cuba @havanatursa

Hébergement à La Gran Piedra
La plupart des gens viennent pour la journée, mais vous pouvez rester à la Villa Gran Piedra, un "éco-lodge" avec des cabanes rustiques confortables le long de la crête de la montagne, et des vues imprenables.Près de la Gran Piedra, vous ne devez pas manquer le Jardín Ave de Paraíso (Jardin des oiseaux de paradis ; tous les jours de 8h à 17h).

Castillo del Morro

Au sud de la ville, la forteresse espagnole du Castillo del Morro s'élève majestueusement au-dessus de la baie de Santiago, offrant une vue imprenable sur la baie et la ville.Construit pour tenir les pirates à distance, le Morro abrite aujourd'hui le Museo de la Piratería.

La signalisation n'est qu'en espagnol, mais des guides anglophones peuvent vous guider moyennant un pourboire volontaire.Vous pouvez profiter d'un excellent déjeuner dans le restaurant ou simplement acheter des snacks et des boissons (et des souvenirs, bien sûr) dans les stands à l'extérieur.

castillo de san pedro de la roca santiago de cuba cuba @adriianapbBroche
castillo de san pedro de la roca santiago de cuba cuba @adriianapb

Il y a peu d'ombre : une crème solaire et un chapeau à bord sont les incontournables.Envisagez une visite tôt le matin ou en fin d'après-midi.

Une cérémonie de tir au canon a lieu tous les jours au coucher du soleil.

En savoir plus : Castillo del Moro

Comment se rendre à Castillo del Morro ?

Un taxi depuis le Parque Céspedes coûte environ 25 Cuc pour un aller-retour, avec un temps d'attente de Il est préférable de s'y rendre en taxi, sauf si vous avez une voiture de location.
La Ruta Turística longe la rive de la Bahía de Santiago depuis la ville, en passant par la marina de Punta Gorda et le port de Ciudadmar, près de la forteresse, d'où partent les ferries pour Cayo Granma et La Socapa, dans l'estuaire.

  • Adresse: Carretera del Morro, Km 7.5
  • Tel : 22 69 15 69
  • Prix: 5 Cuc
  • Heures d'ouverture : Tous les jours de 10h à 20h

Chivirico

Située à 75 kilomètres de Cuba, la ville de Chivirico présente peu d'intérêt en soi, mais la route depuis Santiago de Cuba vaut le détour.

Des sentiers de randonnée (réservés aux experts ; débutants s'abstenir !) partent de Chivirico et mènent à la découverte de la Sierra Maestra.

Dans les environs de Chivirico, il y a également quelques plages où vous pourrez prendre un bain rafraîchissant.

Parc national du Pico Turquino

Le parc doit son nom au Pico Turquino, le plus haut sommet de Cuba (1974 mètres).

Le parc national de Pico Turquino est unanimement reconnu comme l'un des plus beaux de Cuba.

De nombreuses randonnées de durée et de difficulté variables sillonnent le parc jusqu'au sommet, situé à 130 km à l'ouest de Santiago de Cuba.

Santiago de Cuba Cuba @AnonymousBroche
Pico Turquino - Santiago de Cuba Cuba

Les plus aventureux choisiront la longue randonnée de 2 ou 3 jours (au départ de Santo Domingo ou d'Alto del Naranjo dans la province de Granma).

Les plus pressés se contenteront d'une randonnée de 4 heures / 6 km (Province de Santiago de Cuba).

En ce qui concerne les prix, comptez 15 à 48 CUC par personne selon la randonnée que vous choisissez.

Pour préparer votre randonnée, vous pouvez obtenir des informations auprès de l'agence locale Ecotur à Santiago de Cuba.

Sachez que dans les parcs naturels cubains, tout randonneur doit être accompagné d'un guide.

Parc national de Baconao

Le parc national de Baconao est un lieu pour le moins insolite ! Classé réserve de biosphère par l'Unesco, ce parc de 80 000 hectares abrite, entre autres, un musée de l'automobile, des reproductions de dinosaures grandeur nature et un aquarium ! Hétéroclite, me direz-vous ? Oui, sans aucun doute !

Cuba Baconao @havanatursaBroche
Cuba Baconao @havanatursa

Cayo Granma

Cayo Granma est une charmante île de pêcheurs, à visiter absolument si vous passez plusieurs jours à Santiago.

Comme il n'y a pas de voitures ni d'hôtels sur l'île, l'atmosphère y est calme, comme au bon vieux temps. Elle possède une belle plage, un petit parc où les habitants se retrouvent pour jouer aux dominos, une école, quelques magasins et un bon restaurant de fruits de mer.

Santiago de Cuba Cuba @clarissapBroche
Cayo GranMa - Santiago de Cuba @clarissap

Vous pouvez vous rendre à pied jusqu'à la petite Iglesia de San Rafael, blanchie à la chaux, au point le plus élevé de la clé, ou faire le tour de l'île en 15 minutes.De nombreux résidents proposent des chambres, et l'île est un endroit agréable et relaxant pour passer une nuit.

Comment se rendre à Cayo GranMa ?

Il y a 3 quais pour Cayo GranMa : Malecon de Santiago, CiudadMar ou Punta Gorda.

Les ferries partent environ toutes les heures et demie pendant la journée et suivent un itinéraire avec de petits arrêts sur les rives de la baie.

  • Malecón de Santiago : Départ tous les jours à 13 heures pour 1 Cuc.
  • Ciudad Mar: Le ferry pour Cayo Granma part de la jetée de Ciudadmar, à 1,6 km de la petite plage au pied d'El Morro.
  • Punta Gorda :Situé sous le Fort del Morro. 5 Cuc en taxi du centre
Santiago De Cuba Cuba @vacubatravelBroche
Santiago De Cuba - @vacubatravel

Manger à Cayo GranMa

Il y a un restaurant unique qui offre une vue magnifique sur la baie.

Spécialité : Poissons et fruits de mer. Spécialité de la maison : Filet du Cayo (Filet de poisson avec crevettes et fromage).

  • Possibilité de réserver pour le dîner, uniquement sur réservation.
  • Tel : 22 69 71 09 | 22 65 27 55 ext. 215 | 22 65 16 03
  • Service : de 10 h à 17 h.

Plus d'informations
L'île s'appelait autrefois Cayo Smith, du nom du riche marchand d'esclaves anglais qui la possédait, mais le nom a été changé après la Révolution.Aujourd'hui, Cayo Granma compte environ 750 habitants, dont certains continuent à pêcher et à construire des bateaux pour gagner leur vie, bien que la plupart d'entre eux se rendent en ferry à Santiago pour travailler dans des usines ou des bureaux.

Parque Histórico Abel Santamaría

Le Parque Histórico Abel Santamaría est un lieu très animé, où les plantes luttent pour survivre, les garçons jouent au baseball et des groupes de personnes âgées prennent des cours d'exercice.

L'impressionnant monument du parc est dédié à Abel Santamaría, le commandant en second de Fidel Castro lors du soulèvement et de l'attaque de la caserne Moncada en 1953.

Lean More
Les rebelles sont capturés et torturés, et la plupart sont exécutés.
Il incombait à Santamaría de créer un feu de diversion à l'hôpital, ce qu'il a continué à faire, ignorant que l'assaut principal avait échoué, jusqu'à ce qu'il soit encerclé.
Les hommes de Batista ont arraché les yeux de Santamaría et les ont présentés à sa sœur, Haydée, une camarade révolutionnaire, pour la faire parler, mais elle est restée silencieuse.
Les hôpitaux ophtalmologiques de Cuba portent désormais le nom d'Abel Santamaría.

Plages de Santiago de Cuba

Santiago de Cuba n'est certes pas connue pour ses plages, mais vous trouverez de jolis endroits pour vous baigner à proximité de la ville.

Ces plages sont très agréables pour profiter de l'ambiance cubaine. L'idée est d'arriver tôt pour réserver un parasol, et l'équipe de plage sera très attentive à vos besoins. Ils vous proposeront toutes sortes de services, des boissons, des massages. Vous ne vous ennuierez pas une seconde. Possibilité d'y manger de très bonnes langoustes

Santiago de CubaBrocheBroche
Sibérie - Santiago de Cuba - Tristan Quevilly

Les plus célèbres sont la plage de Cazonal et la plage de Siboney dans le parc national de Baconao. Sinon, les plages situées le long de la route de Chivirico sont connues pour être les plus agréables de la région.

Pour y aller, négociez un taxi depuis Santiago

Le carnaval de Santiago de Cuba

C'est le carnaval le plus célèbre de l'île, voire des Caraïbes ! Le carnaval de Santiago de Cuba est un événement incontournable de l'année et les Santiagueros le préparent des mois à l'avance.

La Habana Cuba @Cuba autenticaBroche
La Habana Cuba @Cuba autentica

Pendant les festivités, des cortèges costumés défilent dans les rues de la ville au rythme de la conga.

Meilleur moment pour visiter Santiago de Cuba

Juillet est le mois clé du calendrier culturel de Santiago de Cuba, où la ville est caliente (chaude) à plus d'un titre et où les rues sont pleines de festivités.

Les festivités commencent par le vibrant Festival del Caribe et se terminent par le célèbre Carnaval, à juste titre.

Le Festival Internacional de Trova, en mars, offre un autre excellent événement musical, lorsque la ville redécouvre ses racines musicales.

De mars à juin, la ville est réputée pour ses eaux claires, qui offrent d'excellentes conditions pour la plongée sur épave au large de la côte sud.

Réservez bien à l'avance pendant ces périodes de pointe.

Pendant la basse saison du printemps et de l'automne, les prix sont jusqu'à 25% inférieurs dans certaines régions, mais les hôtels peuvent offrir moins de services (certains peuvent même fermer complètement).

Comment se rendre à Santiago de Cuba

Le moyen le plus rapide de se rendre à Santiago est l'avion, mais il y a peu de vols internationaux. La deuxième meilleure option est le bus Viazul ou le taxi colectivo.

Vols à destination de Santiago de Cuba

L'aéroport Antonio Maceo de la ville propose des vols quotidiens depuis et vers La Havane, ainsi que des liaisons directes vers le Canada (Montréal et Toronto) et l'Europe (Paris et Rome).
Les vols en provenance des États-Unis ont été supprimés depuis l'arrivée de Trump.

À l'intérieur du pays, Cubana assure des vols sans escale entre La Havane et Santiago de Cuba deux ou trois fois par jour (environ 100 Cucs l'aller simple, 1½ heure).

L'Aeropuerto Internacional Antonio Maceo de Santiago se trouve à 8 km au sud du centre ville ; une course en taxi jusqu'à la ville coûte environ 20 Cucs.

Havanatur propose un service de navette aéroportuaire, mais les réservations doivent être faites à l'avance.

Conseil de pro :
Vous pouvez également vous rendre à l'aéroport en prenant le bus 212, qui part de l'Avenida de los Libertadores, en face de l'Hospital de Maternidad.

Le bus 213 se rend également à l'aéroport depuis le même arrêt, mais il se rend d'abord à Punta Gorda. Les deux bus s'arrêtent juste après l'extrémité ouest du parking de l'aéroport, à gauche des entrées.

Bus de La Havane à Santiago

Les bus touristiques tels que le Transtur peuvent être réservés dans les grands hôtels, les bureaux de Havanatur ou d'autres agences de voyage.

Víazul dispose de bus modernes et climatisés qui vont de Santiago à La Havane ; les trajets coûtent 51 Cucs par personne dans chaque direction. Le paiement est accepté en espèces et avec les principales cartes de crédit.

Prix et horaires du départ Viazul de Santiago 

  • Baracoa 15 4¾ 1h50, 8h
  • La Havane 51 13-14½ 12h30, 18h30, 16h
  • Trinidad 33 11½ 19h30
  • Varadero 49 15 20h

Informations sur les bus

Rumbos. | Parque Céspedes | Santiago | 22 62 59 69.

La gare routière nationale se trouve à 3 km au nord-est du centre-ville. Les bus pour Víazul partent de la même gare.

En général, les bus urbains, réservés aux Cubains, ne sont pas recommandés. Ils sont bondés, relativement lents, et les billets sont toujours très demandés.

Location de voitures

Les routes principales qui relient Santiago sont bien entretenues, et une fois que vous avez quitté les villes, la circulation est légère.

Pour un court trajet, il est préférable de prendre un taxi, ou mieux encore, une vieille chevrolet américaine.

En haute saison, il y a souvent un manque de voitures de location.

Les bureaux de l'aéroport ont généralement une meilleure disponibilité que ceux de la ville.
Veuillez noter :

La signalisation est mauvaise et il est facile de se tromper. N'hésitez pas à demander des indications : Les Cubains seront heureux de vous aider.

Les stations-service de l'État de Servi-Cupet bordent les routes principales.

Beaucoup sont ouvertes 24 heures sur 24 et vendent de la nourriture et des boissons. Les stations sont également nombreuses dans les villes. 

Agences de location de voitures

Cubacar
  • Tel : 22 68 71 60
  • Hôtel las Américas, Equina Avs de las Américas & General Cebreco
  • Horaire : 08h - 22h
  • Loue également des cyclomoteurs pour 25 Cuc par jour.
Transtur
  • Adresse : Parque Céspedes, Centro Histórico | Santiago
  • Tél : 22 64 11 21 

Itinéraires et distances

  • Distance entre La Havane et Santiago : 860 km (534 miles).
  • Itinéraire recommandé : La Havane - Bayamo (127 km) puis Bayamo - Holguín (140 km),
  • Autour de Santiago : L'étonnante route de 200 km qui s'étend à l'ouest de Santiago de Cuba le long de la côte est coincée entre la Sierra Maestra et la mer des Caraïbes.
  • De Santiago à Baracoa - 250 km :  Une belle route, appelée la Farola, longe la côte avant de tourner vers le nord par des routes de montagne sinueuses. Comptez 5 heures plus vos pauses.

Se rendre à Santiago de Cuba en taxi colectivo

Les taxis touristiques modernes et bien entretenus, qui facturent en CUC, se rassemblent devant les hôtels, les centres de transport et les principaux sites touristiques.

Les taxis privés avec des plaques jaunes sont beaucoup moins chers, et vous pouvez les louer pour une journée de conduite en ville pour environ 20 CUC.

Se rendre à Santiago de Cuba en train

Un train de nuit circule entre La Havane et Santiago de Cuba, une fois par jour dans les deux sens, avec des arrêts à Camagüey, Ciego de Ávila et Santa Clara dans le centre du pays.

Vérifiez les heures de départ à l'avance.

Un autre train motorisé, plus lent, traverse l'île et se rend à La Havane lorsqu'un Tren Francés ne circule pas. Il s'arrête à Las Tunas, Ciego de Ávila, Guayos et Matanzas.

La gare moderne de style français est située près de la distillerie de rhum sur le port, à six pâtés de maisons à l'ouest du parc Céspedes.

Le paiement est accepté uniquement en espèces.

Il est préférable d'acheter votre billet aussi longtemps à l'avance que possible.

  • Adresse : Estación de Ferrocarriles - Av Jesús Menéndez & Martí
  • Tel : 22 62 28 36
  • Prix La Havane - Santiago : 50 Cuc aprox

Se rendre à Santiago de Cuba en camion colectivos

Des camions de passagers partent par intermittence de la gare routière intercommunale Serrano (Equina Av Jesús Menéndez & Sánchez Hechavarría ; MN $ 5) près de la gare ferroviaire pour se rendre à Guantánamo et Bayamo tout au long de la journée.

Les prix sont de quelques pesos et le meilleur moment pour embarquer est tôt le matin. Pour ces destinations, ne vous embêtez pas à vous rendre au guichet.

il suffit de trouver le camion garé devant qui va dans votre direction. Les camions pour Caletón Blanco et Chivirico partent également d'ici.

La gare routière interurbaine (Terminal Cuatro, Equina Av de los Libertadores & Calle 4 ; MN$1), à 2 km au nord-est du Parque Céspedes, propose deux bus par jour pour El Cobre.

Deux bus par jour partent également d'ici pour Baconao.

Comment se déplacer à Santiago

À Santiago, tout est proche : vous pouvez marcher presque partout. Cependant, la ville est vallonnée, alors préparez-vous à verser quelques gouttes de sueur.

Et comme partout à Cuba, il y a des taxis qui vous emmèneront où vous voulez.

Se déplacer à Santiago de Cuba en taxi

Des taxis attendent sur le parc Céspedes, près de la cathédrale.
Fixez toujours le prix avant de monter dans un taxi.
À l'aéroport, les coûts varient entre 8 et 30 Cucs, en fonction de la durée et de l'état de la voiture.

Il y a également une station de taxis Transtur (tél. : 22 68 71 60) en face du Meliá Santiago de Cuba.

Destinations proposées : Castillo del Moro, Cementeria Santa Efigenia, Plaza de la Revolucion, Cuartel Moncada, Fábrica de Ron Bacardi, La Gran Piedra, Iglesia Caridad del Cobre, Loma de San Juan, Playas y otros.

Voici quelques chiffres utiles :

  • Frank Alexis Cabrera Tél : 52 6874 82 | 22 65 73 83
  • Orlando 52 51 45 73
  • Pablo 52 07 30 97
  • Roberto Carlos 53630703 Whatsapp (o Argelio 52 98 22 00 )
  • Isidrio

Se déplacer à Santiago de Cuba en bus

Les bus urbains utiles sont :

  • Bus 212 à l'aéroport et à Ciudamar (1 MN$),
  • Bus 213 à Punta Gorda (1 MN$) (ces deux bus partent de l'Av de los
  • Libertadoresdevant l'Hospital de Maternidad, et allez vers le sud jusqu'à Felix Peña dans le casco histórico),
  • Bus 214, 401 et 407 (1 MN$) jusqu'à Siboney (près de Av de los Libertadores n° 425).
  • Bus 5 pour El Caney s'arrête à l'esquina au nord-ouest de la Plaza de Marte et à General Cebreco et Calle 3 à Vista Alegre.

Ces bus circulent toutes les heures ; des camions plus fréquents desservent les mêmes itinéraires.

Les camions en direction du nord partent de l'Av de las Américas, près de la Calle M.

Dans les camions et les bus, vous devez faire attention aux pickpockets et porter votre sac à dos devant eux.

Se déplacer dans Santiago de Cuba en Picicore (Colectivos)

C'est le dernier transport à la mode.

Les prix en monnaie nationale coûtent rarement plus de 5 pesos cubains MN.

Se déplacer à Santiago de Cuba en Moto Taxi

En principe, ils sont interdits aux touristes.

Se déplacer à Santiago de Cuba en Bici Taxi

Les célèbres bicitaxis, ou vélos-taxis, sont un moyen détendu de découvrir les sites touristiques.

Fixez toujours le prix avant de monter dans un taxi.

Certains facturent 5 Cucs par heure.

Pour les Cubains, un petit voyage coûte souvent 5 pesos en monnaie nationale.

Se déplacer dans Santiago de Cuba : Location de vélos

Vous pouvez également louer un vélo

Musique à Santiago de Cuba

La passion des habitants de Santiago pour la musique remonte à la fondation même de la ville.

Dès les premiers siècles de la colonisation, la musique de l'Espagne et celle des esclaves africains ont été liées : tambours et crécelles ont été ajoutés aux vihuelas et aux guitares pour créer de nouveaux sons et rythmes, typiques du métissage culturel.

Bien que l'existence vérifiée du Son commence au crépuscule du XIXe siècle, beaucoup affirment que le Son de la Ma'Teodora a été joué à Santiago de Cuba à la fin du XVIe siècle et a été le point de départ d'une longue évolution musicale dans les zones rurales de l'est de Cuba.

Plus tard, ce rythme se répandra dans tout le pays et deviendra le genre musical qui représente le mieux l'idiosyncrasie et la culture cubaines.

El Són

Le trovador prend sa guitare et chante à la femme, au pays, à l'amour.

Les paroles des chansons traditionnelles de la trova ont une intention littéraire qui prend généralement plus d'importance que la mélodie elle-même, bien qu'elles soient inséparables.

Des artistes de la stature de Pepe Sánchez et Sindo Garay comptent parmi les auteurs et les interprètes les plus talentueux et les plus expressifs.

La trova n'échappe pas au métissage culturel, elle en est avant tout le fruit.

Les possibilités de cours abondent à Santiago de Cuba, de l'architecture à la musique, officielle ou non.

Vous pouvez vous inscrire à l'avance ou prendre le train à votre arrivée.

Où prendre des cours de danse ou de musique à Santiago de Cuba ?

Ballet Folklórico Cutumba

Les groupes folkloriques de Santiago sont très ouverts et peuvent organiser des cours de danse et de percussion en groupe ou individuellement.

Commencez par les Cutumba, qui se produisent souvent à l'hôtel las Américas. Le Conjunto Folklórico deOriente est également très utile.

santiago de cubaBroche
santiago de cuba

Casa del Caribe

Portail de la Santería et du Folklórico, cette institution culturelle peut organiser des cours de danse conga, son et salsa pour 8 cuc par heure.

Juan Eduardo Castillo, membre du personnel résident, peut également organiser des cours de percussion.

Les vrais amateurs peuvent demander des cours approfondis sur les religions et la culture afro-cubaines. Ce sont des experts et ils sont très flexibles.

Leçons privées

Si vous voulez prendre des leçons privées en arrivant à Santiago, allez à Artex, Casa del Queso, La Trova. La meilleure recommandation serait la Claqueta où il y a des tonnes de danseurs incroyables prêts à proposer des leçons privées à des prix abordables.

Comme toutes les agences de voyage sont gérées par le gouvernement, elles offrent des services de qualité et des prix cohérents.

Circuits et excursions d'une journée au départ de Santiago de Cuba

Circuits à Santiago de Cuba fournis par Cubatur

Vendre tous les types d'excursions

  • Agence Heredia
  • Adresse : Heredia No 701 Av Victoriano Garzón
  • Tél : 22 65 25 60
  • Heures d'ouverture : 08h - 20h

Tour de ville + Morro

Prise en charge à l'hôtel en bus climatisé pour une promenade dans les principales rues de Santiago de Cuba et ses lieux d'intérêt comme la Loma de San Juan, les anciens quartiers résidentiels, la Plaza de la Revolución, la Moncada, l'entrée du bar Ron Caney (avec une boisson) et le château Morro (patrimoine mondial).Visite du cimetière de Santa Ifigenia, la visite comprend également un séjour au parc des Céspedes (20mn en option).
Tout cela avec l'attention d'un guide spécialisé.

  • Heure : 5:00 Description 09:00-12:00
  • Repas : Déjeuner non inclus
  • Morro, Cayo, Cobre

Visite du sanctuaire de la Vierge de la Charité d'El Cobre.

Visite du château de Morro (site du patrimoine mondial).

  • Transfert vers la baie et traversée vers Granma Key pour le déjeuner (boisson incluse).
  • Durée : 6 heures - 09h00-15h00
  • Repas : Déjeuner inclus

Histoire Mer et Religion

Prise en charge à l'hôtel dans un bus climatisé pour une promenade dans les principales rues de Santiago de Cuba et ses attractions telles que la Loma de San Juan, les anciens quartiers résidentiels, la Plaza de la Revolución, la Moncada, l'entrée du bar Ron Caney (avec une boisson) et le château Morro (site du patrimoine mondial).Départ pour la visite du Sanctuaire de la Virgen de la Caridad à El Cobre. 

Transfert à la baie et traversée de la baie jusqu'à Granma Key pour le déjeuner (boisson incluse).Visite du cimetière de Santa Ifigenia, la visite comprend également un séjour dans le parc des Céspedes (45min en option) et une visite du centre historique de la ville.
Tout cela avec l'attention d'un guide spécialisé.
Durée : 8h
Heure : 9 h 00 - 16 h 00.

Circuits à Santiago de Cuba fournis par Havana Tour

Excursion à Santiago Colonial

  • Visite de la Loma de San Juan, théâtre de la guerre hispano-cubano-américaine.
  • Visite du Ron Caney Bar (dégustation de rhum cubain).
  • Visite du centre historique colonial

Excursion en mer Histoire et religion

  • Promenez-vous dans les principales rues de Santiago et ses lieux d'intérêt, la Loma de San Juan, le quartier de Vista Alegre, la Plaza de la Revolución et l'ancienne caserne Moncada.
  • Visitez le musée Ron Caney Bar et ensuite le Castillo del Morro.
  • Traversée en ferry vers Cayo Granma.
  • Déjeuner au restaurant Cayo avec 1 boisson incluse.
  • Départ pour le Sanctuaire de la Virgen de la Caridad del Cobre.
  • Toujours avec l'attention d'un guide spécialisé.

Bureaux d'excursions de La Havane à Santiago de cuba

Bureau central

  • Adresse : Calle B S/N entren M y 4ta Reparto Terrazas
  • Téléphone : 22 64 79 04 | 22 64 79 11 | 22 64 12 37

Centre d'affaires Buró

  • Adresse : Calle 4 esq. a 7. Reparto Vista Alegre
  • Tél : 22 64 3603

Bureau de l'aéroport international Antonio Maceo Grajales

  • Tél : 22 69 17 73

Buró Meliá Santiago de Cuba

  • Tel : 22 64 44 02

Oficina San Pedro y Enramadas

  • Adresse : San Pedro esq. a Enramadas
  • Tél : 22 68 72 30

Infotur

  • Tél : 22 68 60 68
  • Adresse : Felix Peña 562
  • Heures d'ouverture : 08h-20h

Cubanacán

  • Tél : 22 68 64 12
  • Adresse : Hôtel Casa Granda
  • Heures d'ouverture : 8h-18h

Circuits à Santiago de Cuba fournis par Ecotur

Comme leur nom l'indique, ils sont spécialisés dans l'écotourisme, mais ils proposent également les attractions incontournables de Santiago.

  • Tel : 22 68 72 79
  • Adresse : Général Lacret n° 701, esquina Hartmann

Safari Comandancia de la Plata (Ecotur)

Départ de la ville de Santiago de Cuba Tour panoramique passant par les villes de Contramaestre, Bayamo et de multiples localités jusqu'à l'arrivée à la municipalité de Bartolomé Masó.

Vous commencerez par des montées et des descentes abruptes à travers la Sierra Maestra, où vous profiterez de la pente la plus raide de Cuba avec 450 degrés d'inclinaison.
Arrivée à Alto del Naranjo, où vous recevrez des informations sur l'itinéraire et les différents lieux d'intérêt de la région.

Début du trekking vers la Comandancia de la Plata, découverte de la flore et de la faune de notre pays et visite de la Maison de la famille Medina, qui soutenait la guérilla par son silence et ses provisions.

Visite de la Commandancia, où vous pourrez observer les installations du site et apprécier le mode de vie des guérilleros, ainsi que la maison de Fidel Castro et son histoire.

Retour à l'Alto del Naranjo à 3 km.

Arrivée à la Villa Santo Domingo pour le déjeuner.
Bain rafraîchissant au bord de la rivière près de l'hôtel Santo Domingo, départ pour Santiago de Cuba.

Durée : 12 heures Heure de départ : 5:00 am

Excursion à la Gran Piedra

Voyage panoramique sur la route de Baconao. Vous apprécierez l'ascension de 14 km jusqu'à la Gran Piedra.

Visite du Jardin des Oiseaux de Paradis, un lieu parfumé par le pin des cyprès et le parfum des fleurs. Ascension jusqu'au mirador de La Gran Piedra.

Vous devez monter 459 marches pour admirer les différents types de fougères, écouter le chant des oiseaux et toujours être accompagné du papillon Calysto Sybilla. Visitez le musée La Isabelica.

Vous découvrirez l'histoire du lieu et le processus de récolte et de préparation du café.

Profitez d'un déjeuner créole à l'hôtel de la Gran Piedra.

Retour à l'hôtel.

  • Excursion minimale : 2 personnes
  • Langues : Anglais, français, espagnol. Départ de l'hôtel à 08h30.

Excursion Safari en montagne

Départ en jeep 4X4 vers le Sanctuaire de la Virgen de la Caridad del Cobre Arrivée à Saltón, cocktail de bienvenue, brève information sur l'hôtel et visite des sentiers.

Profitez d'un déjeuner créole avec boisson incluse.

Visite du commandement du 3e front oriental, traversant les montagnes de la Sierra Maestra vers la côte sud. Météo à la plage.

Retour à l'hôtel.

  • Durée : 09h00 heures
  • Nombre minimum de personnes : 2

Visites guidées fournies par Cubamar

Excursion Saltón al Verde

Observation des oiseaux, promenade, visite des sites historiques, visite des plantations de café, visite des usines de café (Pulper), visite du centre expérimental du café (Coffee Debut).

Excursion fluviale de Sendero

Observation des oiseaux, randonnées pédestres, découverte de l'histoire et de la culture de la localité et appréciation de la flore et de la faune, visite de grottes, d'étangs et de sources d'eau froide et chaude, ainsi que l'observation du paysage pré-montagneux de la région de Mafo, Contramaestre, Sierra Maestra.

Ascension du Pico Turquino

Observation des oiseaux, visite à pied Il s'agit d'une excursion cognitive avec service de guide à partir de l'entrée des grottes avec service de guide de la flore et de la faune.
Vous pouvez monter et descendre le côté sud de l'élévation la plus élevée de l'île (1 974 m au-dessus du niveau de la mer).

Centres de plongée à Santiago de Cuba

Hôtel Sierra Mar

Bateaux : Taxis nautiques Cours : Resort, Open Water, Advanced et Rescue Diver Il dispose d'équipements d'oxygénation, la zone compte 28 points d'immersion, parmi lesquels nous recommandons Maze, Paraíso 1 et 2, La Pared et le navire coulé Colón.

Hôtel Carisol - Los Corales

Bateaux : taxis aquatiques Cours : Resort, Open Water, Advanced et RescueDiver

Il dispose d'équipements d'oxygénation, la zone compte 26 points d'immersion, parmi lesquels nous recommandons El Ferry, le bateau Sprint Carol, El Guarico, Coral

Jardin et Morillo.Informations pour les réservations :

Vie nocturne à Santiago de Cuba

À Santiago, "le choix est difficile" serait un euphémisme. Pour savoir ce qui se passe, consultez le bimensuel Cartelera Cultural. La réception de l'hôtel Casa Granda en a généralement des exemplaires.

Les meilleurs endroits pour voir de la musique en direct

Casa de la Trova

L'un des incontournables de Santiago de Cuba est la Casa de la Trova.

Pour les musiciens cubains, c'est un honneur d'être invités à jouer ici, où tous les plus grands musiciens de Cuba se sont produits, comme les musiciens du Buena Vista Social Club.

À l'étage se trouve une grande salle connue sous le nom de Salón de Grandes Personas.

Des concerts sont organisés en journée au rez-de-chaussée pour un coût minime.

Les agences de voyage proposent des forfaits soirée qui comprennent le transport, les boissons et un CD, mais il est moins cher de venir par ses propres moyens.

Les concerts du soir commencent à 22 heures, mais il y a souvent des festivités en journée dans le salon du rez-de-chaussée.

Veuillez noter que vous n'êtes pas autorisé à enregistrer la musique.

  • Adresse : Heredia 208 entre . San Pedro et San Felix 208
  • Tel : 22 62 39 43 | 22 65 26 89
  • Prix : 1 Cuc - 2 Cuc pendant la journée | 5 Cuc le soir
  • Horaires : 11 h 00 - 1 h 00.
Plus d'informations

La Casa est dédiée au pionnier cubain du trovador, José "Pepe" Sánchez (1856-1928), qui a ouvert sa première maison de trova (chant poétique traditionnel) à Cuba en mars 1968.

L'ancien Beatle Paul McCartney y est venu une fois ; sa photo dédicacée est accrochée au mur.

Bar la Claqueta

Si vous êtes passionné de Salsa Casino, c'est un must.

Vous y trouverez certains des meilleurs danseurs de la ville et même du pays.

Il y a de la musique live ici le soir et le week-end.

  • Adresse : Calle Santo Tomás entre Heredia et San Basilio.
  • Téléphone : 22 65 22 43
  • Horaire : De 21h00 à 1h00 du lundi au dimanche

Casa de las Tradiciones

Plus petite et plus intime que la Casa de la Trova, se trouve la Casa de las Tradiciones, dans une grande maison coloniale avec une cour centrale.

Un endroit idéal pour venir le soir pour une trova authentique, des concerts y sont organisés tous les soirs.

Ils disposent également d'un restaurant pour le déjeuner.

  • Adresse : Rabí 154 entre José de Diego y García
  • Tel : 22 65 38 92
  • Horaire : 21h00 23h30

Casa del Queso

Le Patio Artex

Le patio d'Artex est le premier endroit où il faut aller si vous voulez voir de la musique à Santiago.

D'excellents groupes dans une ambiance conviviale et détendue tous les matins entre 11h-13h et 17h-19h.

Le programme change tous les jours

Si vous voulez prendre des cours de danse, Leo donne des cours de danse en fin d'après-midi, sur la base du volontariat.

Ils disposent également d'un service de restauration.

  • Adresse : Heredia 304 entre. Carnicería y Calvario
  • Tel : 22 65 48 14

Patio los Dos Abuelos

Le Patio de los Abuelos était autrefois l'un des bastions de la musique live à Santiago de Cuba.

Plus intime que La Trova, il y a toujours une excellente musique live tout au long de la semaine.

  • Tel : 22 62 32 67 | 22 62 33 02
  • Adresse : 5 rue Pérez Carbó, entre l'Escario et l'avenue Garzón.
  • Prix : 2 Cucs
  • Heures d'ouverture : 21h-1h du lundi au samedi

Casa del Caribe

  • Adresse : 13e Rue / 8e Rue et Manduley Ave. Vista Alegre
  • Téléphone : 22 64 86 09 | 22 64 48 46
  • Horaire : 18h00-21h00

Tumba francesa

  • Adresse : Carnicería 268 / Habana y Trinidad
  • Téléphone : 22 66 94 43
  • Horaire : 21:00-12:00 Mardi et jeudi

Hôtel Casa Granda

À l'heure du déjeuner, un groupe de musique joue dans le bar-café sous le porche de l'hôtel Casa Granda.

Son bar sur le toit propose occasionnellement des spectacles de musique live et constitue également un endroit idéal pour prendre un verre.

  • Adresse : Calle Heredia 201, Parque Céspedes
  • Téléphone : 22 65 30 21

Sala de Conciertos Dolores

Ancienne église convertie en salle de concert

Le calendrier des événements est affiché en externe.

  • Adresse : Plaza Dolores - Aguilera & Mayía Rodríguez
  • Tel : 22 62 46 23 | 22 65 23 56

Tropicana Santiago

Inspiré de son grand frère de La Havane, le cabaret de Santiago de Cuba propose un cabaret complet pour un prix abordable.

Les hôtels et les agences de voyage proposent des sorties.

Il est également possible de s'y rendre en taxi ou en voiture de location.

  • Adresse : Circonvalación, Reparto Sueño
  • Tel : 22 64 25 79
  • Prix : 30 Cuc / pers le transport (comprend le transport, l'entrée, et une boisson).
  • Horaire : A partir de 22h du mercredi au dimanche

Meilleurs endroits pour voir des répétitions à Santiago de Cuba

Folklorico Cutumba

le très renommé Ballet afro-cubain Folklórico Cutumba est le premier ballet cubain, fondé en 1959 comme symbole du triomphe culturel de la révolution cubaine.

Il est sans doute le plus prestigieux de tout le pays, rivalisant avec le ballet national.

Lorsqu'ils ne sont pas en tournée, il est possible d'assister aux répétitions.
Ils présentent un spectacle la plupart des samedis soirs à l'hôtel Las Americas.

Adresse : Calle Trocha à Santa Ursula Centro Histórico

  • Tel : 22 65 51 73
  • Prix : 7 Cuc pour assister à la répétition
  • Horaires des répétitions : 09h à 13h du mardi au vendredi
  • Gestion commerciale : Leydis E. Aldana Salazar ( Calle L #101 e/3ra y Ave Cespedes Rpto Sueño) 54 53 99 65 | 22 66 39 61 | 22 66 31 01 | Email : [email protected]
  • Office Gestor Ventas : Jorge Jorge Movil 53 14 74 05 | 22 62 02 14 | Email : [email protected] | [email protected] | [email protected]

Conjunto Folklórico de Oriente

Le Folklorico de Oriente est une branche du Folklorico Cutumba.

Ils interprètent un large éventail de genres de danse afro-cubaine, du gagá et du bembé à la tumba francesa.

  • Tel : 22 64 31 78
  • Adresse : Teatro José María Heredia - Esquina Avenue de las Américas & de los Desfiles

Casa de la Cultura

La Casa de la Cultura est un autre symbole du triomphe culturel de la révolution cubaine. Des cours gratuits y sont proposés à la population cubaine.

Le matin, vous aurez peut-être la chance d'assister aux répétitions du folklorico Cazumbi, aux spectacles pour enfants ou encore aux rappeurs santiagueros.

Autres lieux culturels

Teatro Heredia

L'immense théâtre et centre de congrès moderne de Santiago a été construit pendant la rénovation de la ville au début des années 1990.

Les concerts rock et folk sont souvent organisés dans la Sala Principal, qui compte 2459 places, tandis que le Café Cantante Niagara, qui compte 120 places, accueille des événements plus ésotériques.

Le Conjunto Folklórico de Oriente y est basé.

  • Adresse : Av. de las Américas et Av. de los Desfiles
  • Tel : 22 64 31 34 | 22 64 31 90
  • Heures d'ouverture : Du vendredi au dimanche à 21 heures.

UNEAC

Le bureau local de l'Unión de Escritores y Artistas de Cuba (Union des écrivains et des artistes cubains) organise des lectures de poésie, des performances artistiques, des conférences et des discussions littéraires.

Théâtre Martí

Des spectacles pour enfants sont présentés à 17 heures les samedis et dimanches dans ce théâtre situé près de General Portuondo, en face de l'Iglesia de Santo Tomás.

  • Tel : 22 62 05 07
  • Adresse : Félix Peña n° 313

Cinéma Rialto

Ce cinéma, situé à côté de la cathédrale, est l'un des rares actuellement en activité à Santiago de Cuba. Films occasionnels en anglais.

  • Tel : 22 62 30 35
  • Adresse : Félix Peña n° 654

Événements à Santiago de Cuba

Peu de villes peuvent rivaliser avec la variété et la vivacité des festivals annuels de Santiago de Cuba.

Festival de la Trova

  • Dates : Mars

Fiesta de San Juan

La saison estivale commence avec la Fiesta de San Juan, célébrée par des processions et des danses de conga par des associations culturelles appelées focos culturales.

  • Dates : 24 juin

Festival del Caribe

Festival de la culture caribéenne organisé en juillet.

Avec la Fiesta del Fuego, c'est un échauffement pour le Carnaval.

Le carnaval de Santiago de Cuba

Synthèse de l'identité de la population cubaine, il est devenu l'espace que les Africains ont trouvé pour exprimer leur foi religieuse, leurs coutumes et pour ajouter la note dominante du tambour.

Ce Carnaval trouve son origine dans les Fêtes de Mamarrachos qui ont eu lieu au début du 17ème siècle et qui ont évolué vers le grand festival que nous connaissons aujourd'hui et qui a lieu entre le 21 et le 27 juillet.

Si vous êtes un passionné de photographie, ce carnaval est un endroit idéal pour prendre de belles photos.

Le Museo del Carnaval de Santiago offre un aperçu de la culture et de l'histoire du carnaval.

Lire la suite

Santeria

La ville a également ses propres tendances religieuses, avec un nombre important d'habitants qui continuent d'adhérer à la foi Santeria, une combinaison des traditions religieuses catholiques espagnoles et de celles des croyances vaudou (ou vodun) originaires d'Afrique de l'Ouest.

Fiesta del Fuego

Véritable feu de carnaval, cette fête, qui a lieu début juillet, comprend une cérémonie au cours de laquelle le diable est brûlé, à la grande joie de la foule sur le Malecón.

Dates : Juillet

Festival Internacional Matamoros Son

Un hommage à l'un des grands musiciens de Santiago de Cuba, Miguel Matamoros, débute fin octobre avec des danses, des conférences, des concerts et des ateliers. Les principaux lieux sont la Casa de la Trova et le Teatro José María Heredia.

  • Dates : Octobre

Chaque année, à la fin du mois de juillet, Santiago, la capitale de l'Oriente, se transforme en une véritable fête en plein air !

Après des mois de préparation, le légendaire carnaval de Santiago de Cuba est une véritable explosion de musique, de danse et de couleurs ! Alors, êtes-vous prêt à vibrer au rythme de la conga ?

Petit lexique du Carnaval de Santiago de Cuba

  • ComparsasConga : la conga est un style de musique joué par les comparsas pendant le festival.
  • Cornetas chinas : les cornetas chinas, ou cors chinois, sont des instruments de musique semblables à de petites trompettes
  • Farolas: lanternes
  • Muñecon: grande tête stylisée en papier mâché

Les origines du carnaval de Santiago de Cuba

Il s'agit du carnaval le plus ancien et le plus célèbre des Caraïbes.

Il trouve son origine dans une tradition religieuse du XVIIe siècle.

Chaque année, en juillet, les habitants fêtent Santiago Apostolo, le saint patron de la ville.
Le carnaval de Santiago marquait également la fin de la récolte de sucre.

C'était un jour exceptionnel pour les esclaves, qui étaient alors également autorisés à défiler dans les rues de la ville.

Depuis lors, Santiago a accueilli une immigration diverse et variée.

Au fil des siècles, Français, Espagnols, Haïtiens et Chinois se sont installés dans la capitale de l'Oriente.

Ces cultures hétérogènes ont été progressivement assimilées à la culture locale.
C'est donc aussi ce mélange culturel qui fait du carnaval de Santiago de Cuba une fête unique aujourd'hui.

Avec l'indépendance de Cuba au tournant des XIXe et XXe siècles, puis la révolution, le carnaval de Cuba est devenu une véritable célébration de la culture nationale.

La ville célèbre

Chaque année, le carnaval de Santiago s'ouvre par une procession à laquelle participe un acteur incarnant le saint patron de la ville.

De grands feux d'artifice marquent également le début du carnaval.
Les célébrations ont un véritable caractère communautaire.

En effet, chaque quartier de la ville est représenté par une ou plusieurs comparsas.

Chacun de ces groupes de carnaval commence à préparer son char, ses costumes et sa chorégraphie des mois à l'avance ! Pendant les festivités, la ville est animée à toute heure du jour et de la nuit.

L'alcool coule à flot et les rues sont remplies d'un flot incessant de parades colorées !

Le carnaval est également synonyme de spectacles de rue, d'orchestres populaires et d'animations en tout genre.

Assister au carnaval de Santiago de Cuba

Si vous souhaitez assister au carnaval de Santiago de Cuba, un siège dans la tribune vous coûtera 5 CUC.
Vous pouvez acheter vos billets sur place le jour même.

Le musée du carnaval

Si vos vacances à Cuba ne coïncident pas avec les dates du carnaval de Santiago de Cuba, ne manquez pas le musée du carnaval.

Ses collections de costumes vous donneront un petit aperçu de l'extravagance des festivités ! Et puis, les comparsas se produisent souvent dans la cour intérieure du musée.

C'est presque comme un carnaval ! Un artiste vend des reproductions d'affiches de carnaval dans le musée.

À l'entrée, vous trouverez également des artisans vendant des instruments de musique cubains.

Shopping

Santiago et Cuba en général ont accueilli les meilleurs artistes du monde, des peintures à l'huile surréalistes aux sculptures sur bois.

Les peintres de la ville sont particulièrement doués.
Important :

Si vous achetez une œuvre d'art, n'oubliez pas d'acheter une licence d'exportation de 8 Cucs à l'artiste.

Galeries d'art

Arte Universal. Des expositions et des œuvres d'art sont en vente à Arte Universal.
Tél : 22 65 73 99

  • Adresse : Calle 1, entre Calle M y Calle Terraza, Reparto Vista Alegre
  • Heures d'ouverture : 9 h - 19 h du lundi au samedi, 9 h - 17 h le dimanche.
  • Entrée : 1 Cuc.

Galería de Arte de Oriente

Probablement la meilleure galerie de Santiago de Cuba, l'art est de grande qualité.

  • Tel : 22 65 38 57
  • Adresse : Général Lacret n° 656
  • Heures d'ouverture : 9h30 à 18h du lundi au vendredi, 9h30 à 12h le samedi, 10h à 22h le dimanche.
    Livres

Casa del Caribe

Cette librairie propose une bonne sélection de livres en espagnol sur des thèmes cubains.

  • Adresse : Calle 13, n° 154, esq. de Calle 5, Reparto Vista Alegre
  • Tel : 22 64 22 85

Artisanat

Cubartesania

Près du parc Céspedes, ce magasin d'État vend des peintures de haute qualité et un large éventail d'objets artisanaux.

  • Adresse : Calle Bartolomé Masó et Calle Félix Peña

Tabac

Fábrica de Tabacos César Escalante.

Si les cigares sont votre passion, cette petite usine utilise la méthode traditionnelle pour rouler certains des meilleurs cigares de la région.

  • Adresse : Av. Jesús Menéndez 703, esq. de Calle Bartolomé Masó (San Basilio)
  • Tel : 22 62 23 66
  • Heures d'ouverture : fermé le dimanche.

Librairie La Escalera de Edy

Un véritable musée de livres anciens et rares empilés au plafond, plus des disques vinyles.

Les trovadores vêtus de sombreros s'assoient souvent sur les escaliers et jouent de la musique.

  • Adresse : Heredia No. 265
  • Heures d'ouverture : 10 h - 22 h

ARTex

Se concentre sur les souvenirs musicaux, avec une sélection respectable de CD et de cassettes.

  • Tel : 22 65 48 14
  • Adresse : Patio ARTex Heredia n° 208
  • Heures d'ouverture : 11 h à 19 h du mardi au dimanche

Librería Internacional

Sur le côté sud du Parc Céspedes.
Sélection décente de titres politiques en anglais ; vend des cartes postales et des timbres.

  • Tel : 22 68 71 47
  • Adresse : Heredia, entre le général Lacret et de Félix Peña

Centre de négociation d'Alameda

Le dernier projet de régénération du port consiste à ouvrir ce site.

centre commercial dans un bâtiment colonial : internet, une pharmacie, le bureau de l'immigration et un bureau cubain, plus des boutiques.

  • Adresse : Av Jesus Menéndez esquina José A Saco
  • Heures d'ouverture : 08:30 - 16:30

Restons en contact sur Instagram

Si vous voulez voir d'autres photos de Cuba, pensez à consulter notre instagram ou facebook et activez les notifications pour ne pas manquer de photos.

CTA Instagram Wego CubaBroche

Sécurité à Santiago de Cuba

Il y a beaucoup moins de criminalité en dehors de la capitale, mais à Santiago de Cuba, vous devez prendre les mêmes précautions qu'à La Havane.

Faites attention dans le quartier de Tivoli, surtout si vous rentrez tard le soir. 

Jineteros

Être Jineteros est un sport à Santiago de Cuba, ou plutôt un mode de survie.

Santiago est l'une des villes comptant le plus de Jineteros à Cuba.
Elle fait partie du folklore local, ce qui fait que les gens l'aiment ou la détestent.

Chacun vous abordera avec une approche différente : cigares, filles, change de devises, cartes Internet, livres, excursions...

Il peut être très fatigant après quelques jours de n'être vu que sur un porte-monnaie en pâte, mais avec un peu d'humour, cela se passe très bien.

De même, si vous sortez du périmètre du parc Cespedes pour vous rendre sur la Plaza Dolores et dans les rues adjacentes, vous pouvez marcher très tranquillement partout.
Trafic et circulation

Marchez toujours sur le trottoir. Les Cubains respectent les panneaux, alors faites de même.
Méfiez-vous des motos électriques ! !! Elles sont totalement silencieuses et vous ne les entendez pas arriver.

Regardez toujours derrière vous avant de traverser, même si vous n'entendez rien.

Informations pratiques

Accès à Internet à Santiago de Cuba

Il y a du wi-fi dans la plupart des places publiques, dans les grands hôtels et dans certaines casas privées.

Achetez du crédit wi-fi sur des cartes à gratter dans les centres Etecsa Telepunto,
Il y a généralement une longue file d'attente, prévoyez une heure pour acheter vos recharges.

N'achetez pas vos cartes à des vendeurs de rue, c'est une arnaque.

Vous pouvez également les changer dans les halls d'hôtels tels que le Casa Granda ou l'Imperial Hotel.

Si vous prévoyez de revenir plusieurs fois à Cuba, pensez à prendre une ligne téléphonique, à 30 Cuc le ship, cela vous évitera de saisir le code long à chaque connexion.

Etecsa Multiservicios

  • Tel : 22 62 47 84
  • Adresse : Esquina de la calle Heredia & Félix Peña (Petit bureau à la Plaza Céspedes)
    Prix : internet pendant 1 heure 1 Cuc ;
  • Heures d'ouverture : 8 h 30 - 19 h 30

Etecsa Telepunto

Achat de la carte Internet + achat de la ligne Internet 3g Chip and Cuban.

  • Tel : 22 65 75 21
  • Adresse : Esquina de la rue Hartmann & Tamayo Fleites
  • Horaire : 8 h 30 - 19 h 30

Services médicaux à Santiago de Cuba

Santiago a le meilleur accès à la médecine et aux services connexes de la région.

Clínica Internacional Cubanacán Servimed

  • Tel : 22 64 25 89
  • Adresse : Esquina de l'Avenue Raúl Pujol & Calle 10, Vista Alegre
  • Heures d'ouverture : 24 heures sur 24

Farmacia Clínica Internacional

  • Tel : 22 64 25 89
  • Adresse : Esquina de l'Avenue Raúl Pujol & Calle 10
  • Heures d'ouverture : 24 heures sur 24

Farmacia Internacional

  • Tel : 22 68 70 70

Meliá Santiago de Cuba

  • Adresse : Esquina de l'Avenue de las Américas & Calle M
  • Heures d'ouverture : 08h-18h

Banques

La ville compte de nombreuses banques et centres de change.

Banco de Crédito y Comercio

  • Tel : 22 62 80 06
  • Adresse : Felix Peña No 614 (Dans le bâtiment moderne de la Plaza Céspedes)
  • Heures d'ouverture : 09:00-17:00 du lundi au vendredi

Banco Financiero Internacional

Dispose d'un distributeur automatique de billets.

  • Tel : 22 68 62 52
  • Adresse : Angle Av de las Américas et Calle I
  • Heures d'ouverture : 09:00-15:00 du lundi au vendredi

Bandec

Dispose d'un distributeur automatique de billets.

  • Adresse : A l'esquina de José A Saco & Mariano Corona
  • Heures : 09h-15h du lundi au vendredi

Changement d'argent (Cadecas)

Les cadecas sont les lieux officiels pour changer de l'argent.

Depuis peu, les hôtes des Casas Particulares proposent des taux de change beaucoup plus avantageux que ceux des Cadecas.

Aguilera

  • Tél : 22 65 13 83
  • Adresse : Aguilera No. 508 ;
  • De 8h30 à 16h du lundi au vendredi, jusqu'à 11h30 le samedi.

José A Saco

  • Adresse : José A Saco n° 409
  • Heures d'ouverture : de 8 h 30 à 16 h du lundi au vendredi, jusqu'à 11 h 30 le samedi.

Bureau de poste

  • Tel : 22 62 21 08
  • Adresse : Aguilera n° 519
  • Heures d'ouverture : 09h-17h

Histoire de Santiago de Cuba

Fondée par les Espagnols en 1514, Santiago a été la capitale de Cuba de 1524 à 1549.

La première cathédrale de Cuba y a été construite dès 1528, et Santiago de Cuba a été la capitale de l'île jusqu'en 1589.

Au centre de la nouvelle colonie espagnole au XVIe et au début du XVIIe siècle, Santiago de Cuba était la capitale de Cuba jusqu'à ce qu'elle soit usurpée par La Havane en 1607.

En raison de son port naturel profond et de sa côte caraïbe, elle était également le centre du commerce prospère des esclaves de l'île dans les années 1700 et 1800.

En 1898, la capitulation de l'Espagne aux États-Unis a eu lieu à Santiago, mais la ville a ensuite progressivement glissé vers un statut de seconde zone après le déménagement du gouvernement à La Havane.

L'essor multiculturel de la ville a commencé avec l'arrivée des esclaves d'Afrique de l'Ouest, qui ont apporté leurs propres pratiques culturelles et les ont lentement mêlées à celles des Espagnols au fil des décennies.

Le sentiment que Santiago est un creuset de cultures n'a fait que croître à la fin des années 1700, avec l'afflux d'immigrants britanniques et français cherchant refuge dans d'autres îles des Caraïbes.

Les influences culturelles provenaient principalement d'Haïti, de la Jamaïque, de la Barbade et de l'Afrique.

Aujourd'hui, Santiago est la seule "ville héroïque" officielle de l'île, vénérée comme un bastion du nationalisme cubain et le berceau de la révolution.

C'est ici, le 26 juillet 1953, que la révolution a commencé avec l'assaut manqué de Castro et de ses rebelles contre la garnison de la Moncada, alors deuxième poste militaire de Cuba.

"C'est également ici que Castro a accepté la reddition de l'armée de Batista en 1959.

C'est également là que les cendres de Castro ont finalement été enterrées après sa mort en 2016.

La devise de la ville est "Rebelde Ayer, Hospitalaria Hoy, Heroico Siempre" - Rebelle hier, hospitalier aujourd'hui, héroïque pour toujours.

La ville a été gravement endommagée par l'ouragan Sandy en 2012, perdant la plupart de ses arbres ainsi que de nombreux bâtiments, mais des réparations ultérieures et un lifting pour célébrer son 500e anniversaire en 2015 signifient que le centre est à nouveau attrayant.

Le rythme de développement plus lent qui a suivi présente des avantages indéniables.

En parcourant une vingtaine de kilomètres le long de la côte dans les deux sens à partir de la capitale provinciale, vous vous retrouvez sur une autre planète faite de criques accidentées, de vagues déferlantes, de plantations de café historiques et de collines émeraude où l'endémisme est omniprésent.

La véritable capitale culturelle de Cuba ?

C'est un point que La Havane contesterait, mais si vous vous rendez à Santiago de Cuba, vous pourriez dire que la ville est la véritable capitale de la culture cubaine.

Il y a des choses qui sont considérées comme typiquement cubaines et qui ont en fait commencé à Santiago de Cuba.

Certains disent que le son (précurseur de la salsa) est né dans les montagnes de la Sierra Escambray, à l'autre bout du pays, et d'autres suggèrent que la musique qui a donné naissance à la salsa a vraiment pris son essor à Santiago de Cuba, popularisée par des influences africaines plus présentes dans la ville que dans d'autres parties du pays.

Quelle que soit l'histoire que vous choisissez de croire, il est indéniable que votre voyage à Santiago de Cuba sera marqué par une bande sonore mémorable.

La musique abonde pendant le carnaval annuel de la ville (qui met la ville en ébullition pendant la deuxième quinzaine de juillet - à éviter si vous êtes d'humeur à vous reposer et à vous détendre).

Il y a également un nombre impressionnant de concerts dans différents endroits de la ville.

Ne manquez pas la Casa de la Trova pour écouter une musique exceptionnelle qui met en valeur les différents styles qui font la réputation de la ville.

Sites du patrimoine mondial de l'UNESO

Santiago de Cuba a la particularité d'être la seule province de Cuba à posséder trois des dix biens reconnus par l'UNESCO comme patrimoine mondial à ce jour.

Il s'agit du Château de San Pedro de la Roca et du Paysage archéologique des premières plantations de café du sud-est de Cuba, tous deux déclarés dans la catégorie des biens culturels en 1997 et 2000 respectivement, et de la Tumba Francesa, "La Caridad de Oriente", classée comme bien immatériel en 2003.

La Tumba Francesa

La Tumba francesa "La Charité d'Orient" a été déclarée patrimoine mondial par l'UNESCO dans la catégorie des chefs-d'œuvre du patrimoine oral et immatériel de l'humanité en 2003.

Il est arrivé à Cuba avec les esclaves haïtiens, qui ont été transférés dans la partie orientale du pays après les révoltes qui ont secoué Haïti en 1790.

Il s'agit d'une tradition authentique qui se perpétue aujourd'hui, née de la fusion des rythmes et des chants de l'Afrique dahoméenne (Niger, Congo et Bénin) avec les danses françaises des Caraïbes, faisant partie du meilleur héritage de leurs ancêtres esclaves et propriétaires d'esclaves qui témoignent de l'un des événements historiques les plus importants de l'Amérique coloniale : la révolution haïtienne.

La Tumba Francesa trouve son origine au XVIIIe siècle, lorsque les maîtres français ont permis à leurs esclaves de s'amuser à l'époque de la Révolution française.

Elle est appelée "tumba" parce qu'elle a une base rythmique donnée par les tambours africains, et "française" parce que l'esclave, propriété des colons français, s'est approprié les danses, les paroles des chansons et les éléments des vêtements des maîtres, avec un grand sens du raffinement.

Parmi ses particularités, on trouve la combinaison harmonieuse de l'élégance de la danse française, de la liturgie des croyances religieuses africaines, du lyrisme des chants et du son des tambours ou des tombeaux, instruments soigneusement fabriqués selon les techniques indigènes des communautés qui cultivent la tumba française et qui se transmettent de père en fils depuis des siècles.

Histoire du carnaval de Santiago de Cuba

La complexité culturelle de Santiago fait du carnaval de juillet l'un des plus grands et des plus authentiques des Caraïbes, avec un kaléidoscope de costumes, de nombreux stands de nourriture et suffisamment de musique et de bruit pour invoquer les morts.

Contrairement à la plupart des carnavals latino-américains, la fête annuelle de Santiago de Cuba ne s'est pas développée autour d'une célébration de carême à forte signification religieuse.

Il s'agissait plutôt d'un amalgame de plusieurs jours de divertissement et de diversion appelés mamarrachos, qui tombaient à peu près au moment des fêtes de la Saint-Jean, le 24 juin, ou de la Sainte-Anne, le 26 juillet (mais n'avaient aucune autre signification religieuse)Ces festivités permettaient aux travailleurs de s'arrêter après la période de récolte de la canne à sucre, de janvier à mai.

À une époque, on les appelait même "festivales de las clases bajas" (festivités des classes inférieures).

Les autorités espagnoles ont toléré ces festivités afin de détourner les pauvres d'autres formes de rébellion plus graves, et le carnaval est rapidement devenu synonyme de débauche et de scandale.

Avec une délicieuse touche d'ironie moderne, le carnaval culmine aujourd'hui avec le Día de la Rebeldía Nacional (26 juillet), qui rend hommage à la rébellion la plus célèbre (bien qu'avortée) de Cuba : l'assaut de la caserne de Moncada.

Les carnavals de Santiago de Cuba ont pris leur essor à la fin du XIXe siècle, même si les habitants de l'époque ne les connaissaient que sous le nom de mamarrachos, synonyme de festivités où tout est permis.

Histoire de la Basilique du Cobre

L'histoire de Santiago de Cuba serait incomplète sans remonter à l'émergence et à la fondation de la ville de Santiago del Prado, aujourd'hui El Cobre, un lieu où l'exploitation des gisements de cuivre a une tradition de plus de 480 ans.

C'est ici que le culte de la Vierge de la Charité est né parmi les esclaves noirs et les Indiens.

Après l'avoir vue dans les eaux de la baie de Nipe, elle a suivi un long chemin jusqu'à la ville minière, dont le point culminant abrite la basilique et le sanctuaire, où l'on vénère aujourd'hui la plus importante image de la sainte patronne de Cuba.

La vierge date du début des années 1600, lorsque trois hommes dans un bateau l'ont vue pour la première fois flotter sur l'eau pendant une tempête.

La tradition veut que la Vierge ait sauvé l'un des hommes de certaines noyades.

Les archives montrent que la statue a très probablement été apportée d'Espagne sur ordre du gouverneur de Cuba de l'époque. Des millions d'adeptes croient qu'elle a des pouvoirs miraculeux...

Son image a également été mélangée à celle d'Ochún, l'orisha, ou déesse de l'amour dans la religion de la Santería.

El Cobre est aussi un symbole du cimarronaje et des luttes pour la liberté, car par une carte réelle du début de 1800, les esclaves de cette région étaient considérés comme libres.

Chaque année en septembre, les pèlerins viennent ici, parfois en rampant ou à genoux, le jour de la fête de la Vierge (8 septembre), pour rendre hommage à leur image logée dans une vitrine au-dessus de l'autel principal.

Son sanctuaire est rempli de cadeaux de fidèles, dont celui d'Ernest Hemingway qui, en 1954, lui a offert sa médaille du prix Nobel, obtenu en grande partie pour son roman Le vieil homme et la mer.

La médaille Nobel a été volée en 1986 mais a été retrouvée.

Elle n'est plus exposée, sauf lors d'occasions spéciales.

Un escalier à l'arrière de la cathédrale mène à la chapelle contenant l'image en bois de la Vierge.

Devant la cathédrale se trouve une plaque commémorant la visite de Paul II ici lors de son voyage à Cuba en 1998.

Le Cuartel Moncada

L'attaque a eu lieu le 26 juillet 1953.

C'est la période du carnaval à Santiago ; les rues sont pleines de fêtards et Castro avait espéré que la sécurité serait relâchée.

Malheureusement, ses espoirs sont déçus et les rebelles sont soit tués, soit capturés.

Castro, qui s'est enfui dans les montagnes, a finalement été capturé, jugé et emprisonné sur Isla la Juventud, au large de la côte sud de l'ouest de Cuba.

Bien qu'échouée, cette attaque symbolise les débuts de la révolution de Castro.

Il a écrit son célèbre discours "La historia me absolverá" ("L'histoire m'absoudra"), qui a été sorti clandestinement de prison, imprimé et distribué dans toute l'île.

Si la chance n'est pas de son côté en 1953, elle l'est certainement en 1955, lorsque Batista accorde la liberté à de nombreux prisonniers politiques.

Castro part aux États-Unis, où il commence à solliciter un soutien pour son Mouvement du 26 juillet (nommé d'après l'attaque malheureuse de la caserne) afin de débarrasser Cuba du régime de Batista.

De là, il a porté sa cause au Mexique.

En 1956, un an à peine après sa libération de prison, Castro effectue son voyage historique du Mexique à Cuba à bord du Granma.

Les casernes ont été converties en une école appelée Ciudad Escolar 26 de Julio, et en 1967, un musée a été créé près de la porte 3, où la principale attaque a eu lieu.

Alors que les soldats de Batista avaient cimenté les impacts de balles de l'attaque, le gouvernement de Castro les a reconstruits (cette fois sans armes) des années plus tard, comme un rappel poignant.

Le musée (l'un des meilleurs de Cuba) contient une maquette de la caserne, ainsi que des objets intéressants et parfois macabres, des diagrammes et des modèles de l'attaque, de sa planification et de ses conséquences.

Les plus émouvantes, peut-être, sont les photographies des 61 personnes tombées à la fin de l'attaque.

La première caserne sur ce site a été construite par les Espagnols en 1859. Elle porte en fait le nom de Guillermón Moncada, un combattant de la guerre d'indépendance qui a été retenu prisonnier ici en 1874.

El Castillo del Morro

Le fort a été conçu en 1587 par le célèbre ingénieur militaire italien Juan Bautista Antonelli (qui a également conçu les forts La Punta et El Morro à La Havane et San Juan, à Porto Rico) pour protéger Santiago des pirates qui avaient réussi à piller la ville en 1554.

En raison de contraintes financières, les travaux de construction n'ont pas commencé avant 1633 (17 ans après la mort d'Antonelli) et se sont poursuivis sporadiquement pendant les 60 années suivantes.

Entre-temps, le corsaire britannique Henry Morgan a saccagé et partiellement détruit la ville en 1662.

Il a ensuite été reconstruit entre 1690 et 1710.

El Morro est un labyrinthe élaboré de ponts-levis, de douves, de passages, d'escaliers et de casernes, le tout exécuté avec des esquinas merveilleusement précises et une beauté géométrique - beaucoup de gens pensent qu'il est plus impressionnant que le fort de La Havane.

Ses cellules intérieures sombres et humides, avec leurs chaînes en fer intégrées, abritaient autrefois des esclaves africains en transit.

Une petite chapelle contient encore une croix en bois sculptée par un artiste espagnol du XVIe siècle.
Cherchez la machine qui servait à transporter les puissants boulets de pierre du magasin au canon situé au-dessus.

Les énormes batteries, bastions, magasins et murs d'El Morro n'ont guère servi leur véritable objectif.

Avec le déclin de l'ère de la piraterie, le fort a été converti en prison dans les années 1800 et l'est resté - à l'exception d'un bref intermède pendant la guerre hispano-cubano-américaine de 1898 - jusqu'à ce que l'architecte cubain Francisco Prat Puig élabore un plan de restauration à la fin des années 1960.

Aujourd'hui, le fort abrite le Museo de Piratería, dont une salle est consacrée à la bataille navale hispano-américaine qui a eu lieu dans la baie en 1898.

Le fort, comme La Havane, organise chaque jour au coucher du soleil une cérémonie de cañonazo (tir de canon), au cours de laquelle les acteurs se déguisent en Mambis.

Déclaré site du patrimoine mondial par l'UNESCO en 1997, c'est l'exemple le plus grand, le plus complet et le mieux préservé du génie militaire de la Renaissance dans les Caraïbes.

Constitué d'un ensemble de forts, de magasins, de bastions et de batteries, il a été érigé au sommet d'un promontoire rocheux, tirant le meilleur parti du terrain accidenté.

Il recrée les différentes périodes historiques dont il a été le témoin, confirmant ainsi sa grande valeur historique, architecturale et environnementale ; par exemple : le développement du système de fortification hispanique dans les Caraïbes.

Loma de San Juan

Il y a plusieurs sculptures dans le parc : l'une représente le soldat américain, en uniforme complet et avec des armes d'époque, et une autre représente le soldat Mambi.

Il y a également un monument dédié au courage et à l'honneur du soldat espagnol.

Le futur président américain Teddy Roosevelt a forgé sa réputation sur cette petite colline où, flanqué d'immortels cavaliers robustes, il aurait mené une charge de cavalerie intrépide contre les Espagnols pour sceller une célèbre victoire américaine.

En réalité, il est douteux que Roosevelt ait même chevauché jusqu'à Santiago, alors que la garnison espagnole, supposée sans défense et dix fois plus nombreuse, a réussi à retenir plus de 6 000 soldats américains pendant 24 heures.

Des canons, des tranchées et de nombreux monuments américains, dont un cavalier en bronze, agrémentent ce jardin de classe, tandis que la seule reconnaissance d'une présence cubaine est le monument plutôt discret du soldat inconnu Mambí.

Cementerio Santa Ifigenia

La nécropole a été inaugurée en février 1868 et a été déclarée monument national le 19 mai 1979, date qui coïncide avec la mort du héros national José Martí.

Il a une superficie d'environ 9.

5 hectares et quelque 10 000 tombes.

Les restes de nombreux patriotes et personnalités artistiques sont enterrés ici.

En plus de ses valeurs spirituelles, le cimetière a la valeur artistique des constructions funéraires avec des tendances stylistiques marquées par la période de construction, montrant un large éventail de styles qui se fondent dans l'ensemble du cimetière, qui est considéré comme un musée en plein air.

Les rebelles de l'attaque de la caserne Moncada les tombes de Carlos Manuel de Céspedes et des 38 rebelles morts dans l'attaque de la caserne Moncada, dans un mur spécial juste à l'entrée du cimetière.

La tombe de José Marti (1853-1895). Il vaut la peine d'attendre la relève de la garde toutes les demi-heures, accompagnée de musique martiale.

De nombreux visiteurs viennent rendre hommage au mausolée quasi-religieux du héros national José Martí (1853-95).

Érigée en 1951 sous l'ère Batista, l'imposante structure hexagonale est positionnée de telle sorte que le cercueil en bois de Martí (solennellement drapé d'un drapeau cubain) reçoit quotidiennement des rayons de soleil.

Ceci est une réponse à une remarque faite par Martí dans l'un de ses poèmes, selon laquelle il aimerait mourir non pas comme un traître dans l'obscurité, mais le visage tourné vers le soleil.

La voûte en marbre porte à l'extérieur les figures de six femmes portant les symboles des provinces cubaines de l'époque.

Dans le mausolée est enterrée la terre de chacun des pays d'Amérique latine dont Martí s'est inspiré pour aider à la lutte pour l'indépendance.

Le gardien du mausolée, qui fonctionne 24 heures sur 24, est remplacé toutes les 30 minutes, en grande pompe.

La tombe de Fidel Castro

La dépouille du leader légendaire y a été enterrée le 5 décembre 2016 après une procession à travers le pays qui a retracé la marche victorieuse des révolutionnaires de 1959.

Bien que les funérailles aient eu lieu tôt le matin et aient été interdites au public, des milliers de personnes se sont rassemblées devant les portes du cimetière et ont entonné l'hymne national après qu'une salve de 21 coups de canon ait rompu le silence du matin.

Un énorme rocher rond contenant les cendres de Castro porte une simple plaque noire avec un seul mot - "Fidel".

Autres personnalités

Le cimetière est également le lieu de repos final de nombreuses autres personnes célèbres, notamment :

  • Carlos Manuel de Céspedes
  • Emilio Bacardí (1844-1922)
  • Compay Segundo du Buena Vista Social Club (1907-2003)
  • Premier président de Cuba
  • Tomás Estrada Palma (1835-1908)
  • Nombreux sont les partisans qui ont combattu en Angola et en Afrique du Sud.
  • María Grajales, veuve du héros de l'indépendance
  • Antonio Maceo
  • Mariana Grajales, la mère de Maceo...
  • 11 des 31 généraux des luttes d'indépendance
  • Le père de l'indépendance cubaine, Carlos Manuel de Céspedes (1819-74)

Santiago de Cuba sur les réseaux sociaux

Voici les meilleurs réseaux sociaux pour en savoir plus sur Saint-Jacques-de-Compostelle.

  • Nouvelles de Cuba
  • El Chago Santiago

A vous de jouer

Maintenant, j'aimerais savoir si vous avez des questions.

Ou peut-être avez-vous des informations à ajouter ?

Quoi qu'il en soit, faites-moi signe dans les commentaires ci-dessous.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *