Comment se rendre aux îles San Blas

Il est fort probable que lors de votre voyage au Panama, vous souhaitiez vous rendre aux San Blas, et que vous vous demandiez comment vous y rendre, ces îles paradisiaques de l'archipel du même nom, dans la province de Guna Yala.

Cet endroit est assez spécial, entre autres choses, parce que le gouvernement de cette province est dans les Indiens Guna Yala. Nous avons écrit un article sur ce territoire, avec des informations que je pense qu'il est important de connaître avant d'arriver, San Blas, voyage au territoire Guna Yala.

San Blas Chichime

Ses coutumes, son histoire et ses 365 îles paradisiaques constituent un attrait qui, chaque année, fait venir de nombreux touristes sur cette côte panaméenne des Caraïbes.

Beaucoup de gens se demandent quel est le meilleur moyen de se rendre à San Blas. Le plus rapide, le moins cher ou le plus spectaculaire.

When we thought about getting there, we considered several options and finally decided to go on a three-night and four-day tour on the island of Chichimé. It wasn’t a trip “on our own”, since from the time we left the hostel where we were staying in Panama City, until we returned, we didn’t have to worry about anything, just enjoying ourselves.

Dans tous les cas, nous vous indiquons les différentes options pour vous y rendre, afin que vous puissiez choisir celle qui correspond le mieux à ce que vous recherchez ou au temps dont vous disposez.

En route pour San Blas

C'est la façon la plus aventureuse de s'y rendre, et certainement la plus complexe.

You have to go to Albrook bus station in and there take the bus to Cañita. But you don’t have to get there, but there is a crossing, where you have to stop.

Jusqu'ici, cela semble facile, et en fait ça l'est. Maintenant vient la partie plus complexe. La route vers Cartí est spectaculaire, mais aussi spectaculaire qu'en mauvais état, donc la seule façon de la parcourir est en 4×4.

Since all the vehicles on that road are 4×4, you can try and make a stop. In this way we were told that it was possible to arrive, since sometimes, the 4×4 are not full, and there are some places left (usually they have 6). So if, a charitable driver sees you and the passengers don’t mind you getting on, you can get there.

This depends on many factors, and I’ll tell you what they are below. Most importantly, the time of year and whether or not it is the weekend.

We went in November, which is not exactly the best time of year to travel as far as the weather is concerned. In fact, the day we arrived in Cartí, it was raining as if the world was going to end, I’m not exaggerating at all.

Ce jour-là était un jour de semaine, donc entre la pluie et le fait que ce n'était pas un week-end, l'afflux de voyageurs était vraiment faible. Donc un jour comme celui-là, il n'aurait pas été facile, mais plutôt impossible d'obtenir un transport.

Maybe it has to be some kind of combination of factors. It’s definitely going to be much easier to cross with 4×4 on weekends, and in the driest time of year.

From Carti, you’ll have to choose which island you want to go to. That is where the boats from the different islands arrive to take you to your accommodation. If you have nothing booked, you can always ask. However, perhaps in high season, or the second of November holiday, it is quite crowded.

But yes, you will save some money. For the return trip, you’ll have to do the same.

Don’t forget to take out travel insurance if you travel to Panama. We tell you how to find the best travel insurance to travel to Panama, and for being our reader, you can take advantage of a 5% discount by clicking here.

Voilier de Portobelo

C'était l'une des options qui avait le plus de poids dans ce que nous voulions faire pour nous rendre à San Blas.

L'idée est plutôt bonne. Ces voiliers partent de Cartagena de Indias en Colombie, et s'arrêtent à Portobelo. Si vous choisissez cette option, vous devez vous rendre à Portobelo par vos propres moyens. Là, on nous a dit qu'il y avait une auberge appelée Captain Jacks, où le propriétaire, Marco, organise ces voyages en voilier de là à San Blas.

Finally, we didn’t feel like getting to Portobelo and from there making the arrangements, so we sent an email, but we never got an answer. We thought about going there, but since we had to pass through Panama City on the way back from Bocas del Toro, we looked at the tours organized from there.

When we reached San Blas, opposite Chichimé Island, it was a place where these sailing boats would dock for a few days. And frankly, because of the amount of people inside, and the size of these, I don’t think it was what we would have liked most. Besides, we had to ask permission from the Guna on the island to be on it. And at a certain time, they would return to the boat.

Excursion au départ de Panama City

C'est l'option que nous avons choisie, et après quelques appels, voir les prix, etc. nous avons constaté que les meilleures options étaient disponibles à l'auberge Machico à Panama City.

As we didn’t have accommodation yet, we decided to go there, it is in the Marbella area and there we saw the different options. The truth is that the price fit us quite well from what we had read and looked for. And we took the opportunity to spend the night there and enjoy its swimming pool.

Le prix comprenait le voyage en 4×4 aller-retour, le bateau à destination et en provenance de Marbella, l'hébergement pour trois nuits, tous les repas et une excursion sur différentes îles de San Blas.

Alternative à l'excursion

Une alternative, c'est-à-dire une excursion semi-planifiée, consiste à prendre toutes les dispositions directement avec une famille Guna Yala. Comme il n'y a pas d'intermédiaires, ils enverront un chauffeur de 4×4 pour vous emmener à Carti, et de là, obtiendront le bateau pour vous emmener sur l'île où vous séjournez.

The truth is, if we had had that information, we would have saved a few dollars, but well, at least we got the contact of the family where we stayed on Chichimé Island. They suggested that if we ever came back, we should do it this way. And if we knew someone who was, we’d pass on the contact. They didn’t hesitate to give us their card with their contact.

En avion jusqu'à San Blas

C'est certainement l'option la plus chère, mais aussi la plus rapide. Nous n'avons pas valorisé cette alternative, car heureusement nous avions assez de temps.

Mais si vous voulez vous rendre à San Blas en avion, vous devez savoir que ceux-ci partent de l'aéroport d'Albrook (le même que celui d'où partent les vols pour Bocas del Toro).

Ces vols sont effectués dans de petits avions d'Air Panama, et vous permettent d'atteindre les îles les plus éloignées. Mais les prix sont élevés, environ 150 euros l'aller-retour. L'autre facteur est qu'il n'y a qu'un seul vol par jour, le matin.

Des retards ou des annulations surviennent parfois en fonction de la météo, ce qui vous permet de gagner du temps ou de perdre la journée.

A vous de jouer

Maintenant, j'aimerais savoir si vous avez des questions.

Ou peut-être avez-vous des informations à ajouter ?

Quoi qu'il en soit, faites-moi signe dans les commentaires ci-dessous.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *